Advertisement

Main Ad

It Ends With Us, Colleen Hoover

 


I T   E N D S    W I T H    U S

Colleen Hoover

(Août 2016)


"There is no such thing as bad people. 
We’re all just people who sometimes do bad things."


Lily hasn’t always had it easy, but that’s never stopped her from working hard for the life she wants. She’s come a long way from the small town in Maine where she grew up — she graduated from college, moved to Boston, and started her own business. So when she feels a spark with a gorgeous neurosurgeon named Ryle Kincaid, everything in Lily’s life suddenly seems almost too good to be true. Ryle is assertive, stubborn, maybe even a little arrogant. He’s also sensitive, brilliant, and has a total soft spot for Lily. And the way he looks in scrubs certainly doesn’t hurt. Lily can’t get him out of her head. But Ryle’s complete aversion to relationships is disturbing. Even as Lily finds herself becoming the exception to his “no dating” rule, she can’t help but wonder what made him that way in the first place. As questions about her new relationship overwhelm her, so do thoughts of Atlas Corrigan — her first love and a link to the past she left behind. He was her kindred spirit, her protector. When Atlas suddenly reappears, everything Lily has built with Ryle is threatened.

Ce que j'en ai pensé
RISQUE DE SPOILERS

Oui, je sais ce que vous allez dire. Encore une chronique d'un roman de Colleen Hoover. Pour ma défense, j'ai appris qu'une suite de ce roman que j'avais adoré lors de sa sortie, sera publié dès le mois d'Octobre alors j'ai eu envie de relire It Ends With Us avant. Et de partager mon ressenti ici. Parce que je préfère tout de suite vous prévenir: ce livre est l'un des livres les plus beaux et difficiles que j'ai pu lire et je crois que c'est le roman de Colleen Hoover que je préfère. Même si j'ai tendance à dire souvent ça. Pourtant ici, c'est le cas. Même six ans après, ce livre est toujours aussi difficile à lire et à refermer. Alors je vais essayer de prendre mon temps pour trouver les mots adaptés ici parce que pour être totalement honnête avec vous, ce livre est trop important traitant d'un sujet particulier et j'ai encore beaucoup de mal à en parler. It Ends With Us est l'un des livres les plus forts, les plus complexes et inspirants que j'ai pu lire. Et je pèse mes mots. Lire ce livre est essentiel, compliqué mais tellement important. 

L'histoire est celle de Lily Bloom, une jeune femme de vingt-quatre ans qui vit à Boston et décide de lancer sa propre affaire en ouvrant une boutique de fleurs, son rêve depuis l'enfance. Elle rencontre Ryle, un jeune homme beau et brillant, neurochirurgien qui ne la laisse pas insensible. Malheureusement pour elle, ce dernier n'aspire pas à se poser et ne cherche que des histoires d'un soir. Pourtant, au fil des pages - et des semaines pour les personnages, leurs chemins se croisent et l'attraction mutuelle qu'ils ressentent l'un pour l'autre fait rapidement tomber les barrières entre eux. L'histoire pourrait prendre fin sur un ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Mais ce n'est pas le cas.

Chaque individu doit faire face à ses propres démons. Pourtant il arrive que certains se retrouvent à devoir faire face aux démons de ceux qu'ils aiment et d'en souffrir psychologiquement et physiquement. Ryle est un jeune homme beau et brillant, neurochirurgien, aimant, et attachant. Mais il est aussi violent. Excessivement possessif et jaloux. Et ce que Lily ne pensait jamais arriver finit par se produire lorsqu'il lève une première fois la main sur celle qu'il aime. Elle dont le père violentait sa mère, elle qui a finit par haïr celui qui blessait sa mère, elle qui ne comprenait pas comment sa mère pouvait rester avec un homme qui lui faisait autant de mal et qui l'excusait alors qu'il la suppliait de la pardonner, se retrouve à vivre la même chose. En pardonnant. Encore et encore. 

Colleen Hoover a été personnellement touchée par ces abus comme elle le raconte à la fin de son livre et je crois que c'est ce qui rend les mots encore plus forts, plus authentiques. On ressent de l'empathie pour Lily, on comprend sa difficulté à faire face à cette épreuve et la peine qu'elle ressent d'aimer quelqu'un qui lui fait pourtant autant de mal. On a envie de la prendre dans nos bras et de pleurer avec elle car nous aussi on s'est pris d'affection pour Ryle à mesure que les chapitres défiler. 

Rien n'est blanc ou noir. On aurait tellement aimé que l'histoire de notre couple prenne un chemin différent mais la réalité n'est souvent pas aussi belle que dans la fiction. Et c'est ce qui rend ce roman encore plus important. En débutant ma lecture, je me souviens avoir pensé que j'allais lire une belle histoire d'amour. En un sens, il y en a une -  même plusieurs - mais le dénouement n'était pas celui qu'on espérait au départ.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Atlas que j'ai d'ailleurs trouvé presque parfait. Il fut le premier amour de Lily et même après toutes ces années, on ressent le profond attachement d'une simplicité et pureté les liant tous les deux. Il se montre protecteur mais aussi très respectueux, n'abusant pas de la faiblesse de celle dont il était tombé amoureux neuf ans plus tôt.  Autant vous dire que j'ai déjà précommandé le tome qui se concentre sur ce personnage et qui sort en octobre prochain.

Lire It Ends With Us est comme je l'ai dit au début de cette chronique, difficile. Pour un tas de raisons, car vous allez avoir mal au ventre, sourire et avoir envie de pleurer, de la difficulté à continuer à le lire et de la difficulté à fermer le roman une fois qu'il sera terminéC'est une histoire poignante, tragique, triste mais belle à la fois. Il soulève beaucoup de questions et nous pousse à penser à ce que l'on ferait si nous étions face à une telle situation. Une lecture qui est à mes yeux essentielle. 




Enregistrer un commentaire

0 Commentaires