Advertisement

Main Ad

Hopeless, Colleen Hoover



 

H O P E L E S S 

Colleen Hoover

(Décembre 2012)


"It's real, Six. You can't get mad at a real ending. Some of them are ugly. 
It's the fake happily ever afters that should piss you off.."


Sometimes discovering the truth can leave you more hopeless than believing the lies… That’s what seventeen-year-old Sky realizes after she meets Dean Holder. A guy with a reputation that rivals her own and an uncanny ability to invoke feelings in her she’s never had before. He terrifies her and captivates her all in the span of just one encounter, and something about the way he makes her feel sparks buried memories from a past that she wishes could just stay buried. Sky struggles to keep him at a distance knowing he’s nothing but trouble, but Holder insists on learning everything about her. After finally caving to his unwavering pursuit, Sky soon finds that Holder isn’t at all who he’s been claiming to be. When the secrets he’s been keeping are finally revealed, every single facet of Sky’s life will change forever.

Ce que j'en ai pensé
RISQUE DE SPOILERS

Vu que j'ai commencé à chroniquer les romans de Colleen Hoover, pourquoi ne pas continuer dans cette lignée? Aujourd'hui je vais vous parler d'un des premiers romans de Colleen Hoover que j'ai pu lire. Peut être même celui qui m'a fait découvrir cette auteur? Honnêtement c'était il y a si longtemps que je n'en suis plus certaine. J'ai beaucoup, beaucoup de mal à parler de ce livre car il rentre dans la catégorie des livres vous retournant l'estomac. Et le cœur. Et lorsqu'une œuvre vous perturbe autant et reste en vous même des années après, vous savez que l'auteur a réussi son pari. 

Sky est une jeune adolescente qui va découvrir les joies du lycée pour la première fois, elle qui a suivi un enseignement à domicile avec sa mère et qui est très impatiente à cette idée. Elle adore lire et courir, et découvre avec désinvolture sa mauvaise réputation au lycée faisant d'elle une fille facile - ce qui s'avère être faux. Mais elle s'en moque. Elle ne se prend pas la tête et se fiche de ce que ses pairs peuvent penser car elle fait assez preuve de maturité et d'intelligence pour savoir que leurs propos ne peuvent la définir. Dès les premières pages, j'ai tout de suite adoré cette héroïne. Ses deux seuls amis sont Six, sa voisine et meilleure amie qui est partie en Italie pour un programme d'étude et Breckin, un garçon qui est mis à l'écart au lycée et qui se présente comme gay et mormon qu'on adore immédiatement.

Puis vient Holder. Le mystérieux garçon aux rumeurs effrayantes qui l'attire et l'intrigue. Il est mystérieux, perturbant et elle ne sait pas sur quel pied danser avec lui. On craque tout de suite pour lui même s'il est étrange et son attitude imprévisible. Ils commencent à courir ensembles, à se fréquenter. C'est le début d'une histoire tout mignonne comme on peut en lire habituellement.

Sauf que le roman est écrit par Colleen Hoover. Et qu'elle ne se contente jamais d'écrire une simple amourette entre lycéens. Et à mesure que les pages tournent, qu'on prend conscience de la noirceur qui se dégage de l'histoire personnelle de nos deux personnages, on a mal. On a envie de pleurer. De reposer le livre parce que nous ne voulons pas que ce à quoi nous pensons, ce que nous imaginons, que la vérité dont on se rapproche, prenne réalité

Quelle claque. Une montagne russe émotionnelle. J'en ai pleuré. Je ne m'attendais pas à ce dénouement. Les signes étaient là dès le début du roman et j'avais quand même eu cette idée dans un coin de la tête mais j'ai espéré me tromper. Je ne vous dévoilerai pas ce dont il s'agit mais la surprise m'a serré le cœur tant j'aurais préféré avoir tort. 

Hopeless est un roman incroyable, très fort et qui a un dénouement assez lourd. Soyez prêt émotionnellement car c'est quand même une lecture difficile, surtout les derniers chapitres. C'est bouleversant et cela vous marquera. Une suite du point de vue de Holder ainsi que deux nouvelles sont sorties. Je vous les chroniquerai très prochainement ici.


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires