Advertisement

Main Ad

▣ Du coté de la télé [ 3 ] Mes sériés Israéliennes préférées

 



Mes sériés Israéliennes préférées


J'ai une addiction aux séries télévisées, j'en ai regardé un peu trop et j'en regarde encore beaucoup même si par manque de temps, j'ai appris à me restreindre en m'éloignant des services de streaming. Heureusement d'ailleurs, sinon j'enchainerai les nuits blanches comme je l'ai souvent fait jadis - je parle comme une vieille âme, tiens, c'est marrant. Au début j'ai pensé lister les séries télévisées que je préfère mais je me suis rapidement rendue compte que l'article serait un peu trop long et indigeste. J'ai donc changé d'avis et j'ai tout découpé en sous listes. Nous allons donc commencer par mes séries Israéliennes préférées ! 

Avant toute chose, il faut savoir que les séries israéliennes sont mon petit péché mignon. J'en raffole. Je sais que la qualité sera toujours au rendez-vous et c'était toujours un véritable plaisir que d'en regarder une tant les scénarios sortent de l'ordinaire et nous rendent ainsi rapidement accro. Vous ne le savez peut être pas mais pas mal de séries à succès américaines notamment sont des remakes direct de séries israéliennes comme par exemple Euphoria qui cartonne pas mal ou encore Homeland (Hatufim en Israel). Et oui, ces deux séries sont en fait des remakes ! C'est particulièrement frustrant de ne pas voir les séries originales mises davantage en avant car la qualité est largement au dessus que leurs remakes notamment pour Hatufim - je n'ai pas vu Euphoria donc je ne me prononcerai pas à ce sujet.

Allez je ne fais pas durer le mystère plus longtemps, voici ma petite liste :



בשבילה גיבורים עפים

When Heroes Fly

(2018)

Une Saison (dix épisodes) - Disponible sur Netflix

Onze ans après, quatre amis, des vétérans de guerre des Forces Spéciales, se rassemblent pour une dernière mission : retrouver Yaeli, la soeur de l'un d'entre eux. Cette aventure va les mener au plus profond de la Jungle Colombienne. Mais pour réussir, ils vont devoir se confronter au traumatisme qui les avait séparés...

 Si cette série a obtenu le prix de la meilleure série au Festival de Cannes en 2018 ce n'est pas pour rien. Non pas que je sois très attachée à tous ces prix, mais je me plais à le souligner ici car pour une série israélienne, obtenir un prix dans un festival aussi prestigieux c'est important. Et entièrement mérité. J'ai découvert cette série à sa sortie et j'ai pris un réel plaisir à la suivre. Je l'ai regardé avant tout car Tomer Kapon qui tient le rôle d'Aviv dans la série est un des acteurs que je préfère et je n'ai vraiment pas été déçu. Cette série s'inspire du roman d'un auteur que j'affectionne particulièrement, Amir Gutfreund, et narre l'histoire d'un groupe de quatre hommes qui étaient très proches par le passé mais que la vie a éloigné qui se retrouvent près de dix ans après, ensembles pour retrouver Yaeli la sœur de l'un d'eux et ancienne compagne d'Aviv qui a été déclaré morte plusieurs années auparavant. Cette série est addictive. On a envie, presque besoin même, d'enchaîner les épisodes les uns après les autres pour lever les mystères qui planent autour de nos personnages et on nous tient en haleine notamment par le biais des flashbacks qui viennent expliquer les différentes situations que les personnages vivent dans le présent. Ce que j'aime particulièrement c'est le côté psychologique qui est mis en avant - le retour des soldats ayant vécu l'horreur et comment cela va impacter leurs vies. C'est prenant. Les acteurs sont très bons, l'histoire captivante et même si on me dit souvent qu'il y a quelques longueurs, je trouve qu'elles sont au contraire nécessaire à la réalisation. Préparez vos mouchoirs ! Pour info, la série est entièrement disponible sur netflix en VOSTFR (beaucoup mieux) et en VF. Une deuxième saison serait en travaux mais la fin de la première se suffit à elle même donc je ne serai pas surprise si nous n'avons finalement pas une suite. Et bien évidemment, Apple fait un remake américain de la série qui est actuellement en cours de tournage. Je n'en vois vraiment pas l'intérêt. Je trouve ça même assez stupide vu la qualité de cette série de ressentir le besoin de faire encore un remake. 


בני ערובה

Hostages

(2013-2016)

Deux Saisons (22 épisodes) - Disponible sur Netflix

Une chirurgienne renommée, Yael Danon, est choisie pour une opération bénigne du Premier ministre israélien. La veille de l'intervention, sa famille est prise en otage dans sa propre maison par un groupe de personnes encagoulées. Les kidnappeurs exigent d'elle que le Premier ministre meure durant l'opération en échange de la vie de sa famille.

 Hostages est l'une des premières séries israéliennes que j'ai regardé et encore une fois la qualité est au rendez-vous. Je parle de la première saison car j'ai honnêtement moins aimé la deuxième saison qui a été faite plusieurs années après la première et qui pour moi n'était pas nécessaire mais qui a apporté toute fois son lot de réponses. Hostages c'est une histoire de prise d'otage à laquelle est confrontée Yael, une grande chirurgienne reconnue, incarnée par l'incroyable Ayelet Zurer (qui a joué en autres dans Anges & Démons aux côtés de Tom Hanks mais surtout dans la série Shtisel). Les ravisseurs ne lui demandent pas d'argent, ils veulent "simplement" qu'elle laisse mourir le Premier Ministre lors de son opération si elle veut garder ses proches en vie. Les enjeux sont plus importants que ce que l'on pourrait croire au premier abord. C'est addictif, on enchaîne les épisodes, on tente de comprendre, de résoudre le mystère, de recoller les pièces du puzzle mais lorsqu'on pense être proche de la vérité, on prend conscience qu'on en est finalement loin. Les rebondissements s'enchaînent, pas le temps de souffler. Le scénario est incroyable et les acteurs excellents. C'est un huit clos sans en être un. Une réussite. Les deux saisons sont disponibles sur netflix en VO et VF. Et bien évidemment, la série a également eu droit à son remake américain.



פאודה

Fauda

(2015-)

3 Saisons (36 épisodes)

Une quatrième en cours de production - Disponible sur Netflix

L'unité de Mista'arvim de Doron traque un terroriste du Hamas, responsable de plusieurs attentats, du nom de Taufiq Khammed, également connu comme Abu Akhmed ou "La Panthère. Un agent israélien interrompt sa retraite pour traquer un combattant palestinien qu’il pensait avoir tué" et déclenche ainsi une série d’événements dramatiques. Avec :Lior Raz,Hisham Suliman,Shadi Mar'i Créateurs :Avi Issacharoff,Lior Raz

 J'aurais probablement du commencer mon classement avec cette série étant donné que si je ne me trompe pas, c'est la toute première série israélienne que j'ai regardé et celle qui m'a donné envie d'en regarder d'autres. Fauda est une série excellente. Avec une première saison largement au dessus des deux autres. Une série qui a relevé le pari de mettre en avant le conflit Israélo-Palestinien ce qui, comme vous le savez, est un sujet extrêmement fort. Quand je dis que le pari est réussi c'est parce qu'ici, il n'y a pas d'édulcoration des évènements narrés, on ne fait pas de propagande pour ou contre l'un des deux camps. La réussite de cette série résulte du fait qu'on montre l'humanité de personnes provenant à la fois du peuple israélien mais aussi du peuple palestinien. La neutralité est là où justement on ne s'entend pas forcément à la voir. C'est une guerre. Une guerre qui dure depuis des décennies, qui a causé de lourdes de pertes, et malheureusement qui n'a pas l'air de prendre fin. La crédibilité de la mise en images de cette guerre vient notamment du fait que derrière la série, nous avons Avi Issacharoff et Lior Raz à la création - Lior tient également le rôle principal de la série. Ces derniers ont fait parti par le passé de l'unité 217 qui réalisé entre autre des opérations anti-terroristes et d'infiltration. Ils ont donc une réelle expérience sur le terrain apportant une vraie authenticité à la série. Même si évidemment il y a une ombre politique autour de Fauda, il ne faut pas hésiter à la regarder tant parce que cela reste un vrai divertissement, avec de bonnes histoires et pas mal d'action.


שטיסל

Les Shtisel, une famille à Jérusalem

(2013-2021)

Trois Saisons (33 épisodes) - Disponible sur Netflix

Akiva et Shulem Shtisel, père et fils, sont assis sur un petit balcon donnant sur les rues du quartier de Geula, à Jérusalem. Cela va faire un an que la mère est morte. Tous les autres enfants ont quitté le nid, Akiva et Shulem sont seuls. Ils se disputent, se réconcilient, se moquent d’eux-mêmes et du reste du monde. Mais tout va changer lorsque Akiva  va rencontrer  Elisheva…

 Ah Shtisel ! Quel petit bijou ! Une série qui marque. Cette série mérite tellement plus de reconnaissance à l'étranger... On plonge directement dans le quotidien d'une famille juive orthodoxe résidant à Jérusalem. C'est un univers familier pour certains, dépaysant pour d'autres. Pourtant, même si le côté religieux de cette série plane constamment sur les personnages et sur leurs relations ou encore sur leurs histoires, le fil rouge, le cœur de la série réside dans les personnages qui sont mis en avant dans Shtisel. C'est tout simplement ce qui fait la force de cette série, l'humanité. Certes on est immergé dans un milieu qu'on ne connait pas tous forcément mais on trouve malgré tout un personnage auquel s'identifier, ou à s'attacher parce que les personnages ne sont pas uniquement définis par la religion. Les thèmes abordés sont très forts. Bien évidemment la religion juive orthodoxe et les difficultés l'entourant: un modèle de vie unique, si particulier dans une société en constante évolution. Comment maintenir les traditions qui peuvent avoir l'air si archaïques aux yeux d'une bonne partie des téléspectateurs, au vingt-unième siècle?  La question du deuil est également importante puisque le personnage d'Akiva a perdu son épouse et doit ré-apprendre à vivre sans elle, ce qui est le cas également de ses enfants même si c'est plus compliqué pour Shulem qui de son côté vit encore chez son père et doit trouver une épouse et prendre son envol. C'est dramatique, parfois drôle - souvent même, il y a quand même des histoires d'amour, amoureuses ou familiales, certes il n'y a pas de grandes scènes d'action mais on en a point besoin ici. Les acteurs sont incroyables et délivrent une vraie performance.



כפולים

False Flag

(2015-2019)

Deux Saisons (18 épisodes) - Disponible en DVD et sur Canal+

Dans un hôtel de Moscou, des individus enlèvent le ministre de la défense iranien. Les caméras de surveillance en témoignent. Les autorités russes accusent le Mossad d'avoir organisé l'opération et désignent cinq Israéliens comme étant les auteurs de l'enlèvement. Le service de sécurité intérieure israélien, le Shin Bet, hérite de l'affaire. Les cinq suspects vivent à Tel Aviv et découvrent avec effarement leurs visages dans les journaux télévisés. En apparence innocents, leurs comportements les trahissent. Un enquêteur du Shin Bet, Eytan Kopel, est chargé de l'affaire.

 Je ne parlerai que de la première saison car je n'ai pas encore eu l'occasion de terminer la deuxième saison. J'ai d'abord regardé cette série car l'acteur Ishai Golan joue dedans et c'est un acteur que j'aime beaucoup mais j'ai finalement aimé cette série car elle est de qualité. La première saison raconte donc l'histoire de cinq individus qui n'ont rien en commun - un chimiste père de famille, une femme qui va se marier, un israélien qui rentre de ses vacances passées en Inde, une prof de maternelle, une nounou israélo-britannique, qui découvrent effarés leurs visages aux infos: ils sont accusés de faire parti du Mossad, et d'avoir enlevé le ministre de la défense iranien. Autant vous dire que dès que vous lancez le premier épisode, vous allez être pratiquement obligé d'enchaîner les épisodes tant le scénario est prenant. On veut comprendre, suivre les différents fils rouges et surtout connaître le fin mot de l'histoire. On a de rebondissement à chaque épisode, ce qui permet de renforcer le suspens et l'envie de continuer. On s'attache aux personnages, on a envie de les croire puis on doute encore et encore. On essaie derrière l'écran de démêler le vrai du faux, la vérité du mensonge. Je vous conseille fortement cette série - et oui je me répète mais ce qui est bien c'est qu'elle ne contient pas cinquante épisodes, et la première saison peut se suffire à elle-même. Une excellente découverte.



חטופים

Hatufim

(2010-2012)

Deux Saisons (24 épisodes) - Disponible en DVD

Nemrod, Uri et Amiel, trois soldats israéliens, sont capturés lors d'une opération au Liban puis maintenus en détention en Syrie par un groupe d'islamistes, les Enfants du Djihad. Libérés et de retour au pays dix-sept ans plus tard, les deux premiers doivent non seulement apprendre à se réintégrer et surmonter le traumatisme dû aux mauvais traitements infligés durant leur captivité mais découvrir avec surprise le rôle joué par les services secrets durant toutes ces années.

 Je me devais de terminer par cette série. Tout simplement l'une des meilleures séries que j'ai pu voir, tout simplement. La série qui a inspiré Homeland mais qui est tellement, mais tellement plus qualitative que son remake américainHatufim raconte donc l'histoire de deux anciens prisonniers de guerre qui sont libérés après dix-sept ans de détention dans des conditions inhumaines. Ce sujet là est tout d'abord un sujet très sensible car il s'inspire de faits réels. C'est difficile de parler de cette série...J'ai du mal à trouver les mots justes pour décrire ce que j'ai ressenti la première fois que je l'ai regardé, j'ai eu une boule au ventre et une forte envie d'enchaîner les épisodes tant j'étais attachée aux personnages. La grande force de Hatufim tient dans le scénario et dans le casting incroyable qui parvient à mettre en avant de façon brillante l'impact psychologique causé par ces évènements. Non seulement du côté des prisonniers qui doivent s'acclimater à une vie normale après près de vingt ans passés en détention - deux décennies, la moitié de leur vie, c'est énorme ! mais aussi du côté des proches qui de leur côté retrouvent des personnes qu'ils ne pensaient jamais revoir.  Les traumatismes vécues par Nemrod et Uri ont laissé des traces qui ne disparaitront jamais, ils ont vécu des souffrances et des horreurs dont ils ne peuvent pas parler. La série dépeint ces histoires d'une manière si réaliste avec des acteurs qui sont, je le répète encore mais c'est important, brillants et ce thriller psychologie nous entraine dans une quête sur le passé des personnages et sur le besoin de connaître la vérité pour pouvoir aller de l'avant. Même après toutes ces années, je me souviens encore de cette série, de ce que j'ai ressenti en la regardant et je pense que c'est un gage de qualité: d'être parvenue à marquer mon esprit. Le scénario est brillant, pas besoin d'artifice ou de grosse explosions à la hollywood pour réussir.  Je n'ai pas peur d'appeler Hatufim un chef d'œuvre même si je sais qu'elle ne convaincra pas tout le monde. Il y a pas mal de scènes difficiles mais elle mérite vraiment le détour.


 •  •  •

J'ai eu beaucoup de mal à me restreindre et à ne partager "que" six séries. J'ai pris conscience en écrivant cet article que j'ai vraiment regardé pas mal de séries en provenance d'Israel et j'ai eu qu'une ou deux déceptions. Un deuxième article serait probablement requis pour vous en présenter d'autres d'ailleurs. Il y en a certaines que j'ai eu la chance de regarder mais qui sont encore inédites dans les pays francophones donc je ne sais pas si j'en parlerai. En tout cas j'espère que cet article vous aura peut être donné envie de découvrir ces séries ou peut être que vous étiez déjà familier avec une ou plusieurs d'entre elles?

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires