Advertisement

Main Ad

Beachwood Bay #1 - Unbroken, Melody Grace




"Mom always told me there are two kinds of love in this world: 
the steady breeze, and the hurricane."
Juliet McKenzie was an innocent eighteen-year old when she spent the summer in Beachwood Bay—and fell head over heels in love with Emerson. Complicated, intense Emerson, the local bad boy. His blue eyes hid dark secrets, and just one touch could set Juliet ablaze. Their love was demanding and all-consuming, but when summer ended, tragedy tore them apart. Juliet swore she’d never go back, and she’s kept that promise… Until now. Four years later, Juliet’s done her best to rebuild the wreckage of her shattered life. She’s got a great boyfriend, and a steady job planned after she graduates. Returning to Beachwood to pack up her family’s beach house to prepare it for sale, Juliet is determined that nothing will stand in the way of her future. But one look from Emerson, and all her old desire comes flooding back. He let her go once, but this time, he’s not giving up without a fight. And Emerson fights dirty. 

Beachwood Bay est une série composée de plusieurs tomes - huit au total. Parmi ces huit tomes, on retrouve également des nouvelles consacrées à des personnages et des couples de la série. Je suis tombée par hasard sur le premier tome, Unbroken. La couverture me faisait un peu penser à une romance style Harlequin dont j'ai pas été emballée plus que ça mais les bonnes critiques que j'ai lu m'ont donné envie de le lire. Unbroken est clairement un roman qui s'inscrit dans le mouvement dit New Adult. J'ai lu quelques bons bouquins dans ce genre là et Unbroken aurait pu faire parti de ces derniers si je n'avais pas noté autant de bémols au cours de ma lecture. Mais attention, j'ai quand même apprécié cette lecture. 
Unbroken, c'est l'histoire de Juliet McKenzie. Elle a 22 ans, suit des études en comptabilité, elle est une jeune fille sérieuse qui a planifié tout son futur avec son petit-ami-presque-fiancé de longue date, Daniel avec qui elle coule des jours heureux. Lorsqu'elle apprend que son père est sur le point de vendre la maison de vacances à Cedar Cove, elle décide de retourner là-bas après quatre années sans y avoir mis les pieds pour faire le tri des affaires et dire adieu à cet endroit qui a tant compté pour elle. Et surtout, pour tirer un trait sur son passé qui continue à la hanter bien des années après car il y a quatre ans, notre héroïne a eu le coeur brisé par son premier grand amour, Emerson. Et je crois que l'on sait tous à quel point un premier amour compte dans une vie. Et c'est absolument le cas de Juliet qui dès qu'elle revoit celui auquel elle n'a cessé de penser depuis qu'il l'a quitté sans ménagement, elle chavire. 
Elle tente de rester impassible mais ça reste toujours difficile. Elle a Daniel dans sa vie et ne peut pas tout gâcher. Seulement résister est quelque chose qui demande beaucoup de force et d'efforts. On ressent au travers des émotions véhiculés par Juliet mais également par Emerson, que cette histoire d'amour avait quelque chose de fort, de puissant et s'en détacher fut une épreuve. On le voit particulièrement avec les scènes flashbacks qui mettent en avant le début de leur relation. C'est un amour d'été et un premier amour. Le grand amour, du moins, le croyait-elle au début mais les années ont passé et elle a appris à ses dépends qu'il fallait se protéger, protéger son coeur pour ne pas revivre quelque chose d'aussi dévastateur, Emerson était tel un ouragan pour elle, dans sa vie.
Je n'ai pas vraiment accroché à Juliet. J'ai eu du mal à la comprendre dans pas mal de situations, sa manière de tout balayer, de tout laisser, de tout remettre en question, des choses qu'elle a construite pendant si longtemps seulement à cause d'un souvenir, d'une vieille relation m'a laissé perplexe, je l'avoue. Je pense que l'auteure aurait dû approfondir l'histoire des personnages, leur psychologie. Il faudrait lire la novella sur leur relation quatre ans plus tôt avant de lire Unbroken, je pense. Emerson est le stéréotype même du bad boy qui séduit les filles. Même si je l'ai trouvé attachant parfois, il m'a surtout agacé en fait. J'aurais bien aimé avoir des chapitres de son point de vue à lui car ça m'aurait peut-être aidé à le trouver plus sympathique. J'ai en revanche bien aimé certains personnages secondaires comme la meilleure amie de Juliet, Lacey et Garrett qui travaille dans le bar ainsi que la petite soeur d'Emerson, Brit. Le bon point de ce roman reste la fin qui révèle toutes les réponses aux questions que l'on a pu se poser au fil des pages. C'est une bonne fin. Belle.
Malgré tout ça, j'ai apprécia ma lecture car Unbroken est un bon roman sympathique qui respire le goût des vacances, de la plage, des rencontres que l'on fait au cours de l'été. C'est bien un roman New Adult donc attendez vous à quelques scènes olé-olé sans que ce soit dans l’excès pour autant. Par ailleurs, je me devais de le souligner, la plume de l'auteure est agréable, elle se lit rapidement et j'ai relevé quelques jolies citations. 

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires