Advertisement

Main Ad

Always Blue, Veronica Rossi




Pourquoi était-il si difficile de réunir les gens qu'elle aimait et de les protéger ? 
Pourquoi ne pouvait-elle pas passer une seule journée sans fuir, se battre, ou perdre quelqu'un ?
Alors que le domaine de Rêverie s'est effondré, Sédentaires et Sauvages tentent tant bien que mal de cohabiter dans les grottes où ils se sont réfugiés. Mais les ressources s'épuisent et le départ devient inéluctable, même si les tempêtes font rage au dehors. S'ils veulent survivre, il leur faut rejoindre le Calme Bleu, un lieu encore épargné par les ravages de l'Ether. Pour cela, Perry et Aria, plus unis que jamais, doivent délivrer Cinder, un mystérieux garçon qui peut contrôler l'Ether. Il est retenu prisonnier par Sable, le cruel chef de la tribu des Cornans...

Always Blue est le troisième et dernière tome de la trilogie de Veronica Rossi consacrée à l'histoire de Perry et Aria. J'ai déjà lu ce roman en anglais au moment de sa parution mais j'ai récemment acheté ce dernier en français ce qui a été l'occasion pour moi de le redécouvrir dans ma langue natale mais surtout, de penser à écrire une chronique pour le blog ce que j'avais oublié de faire l'année dernière. J'ai beaucoup aimé ce tome. Il clôture parfaitement la saga.  
Nous retrouvons nos personnages fétiches là où nous les avions quitté à la fin du deuxième tome, les Littorans accompagnés de quelques sédentaires ont pu être sauvés et ont trouvé refuge dans une grotte en attendant de trouver un échappatoire car à l'extérieur, les tempêtes de l'Ether sont de plus en plus violentes et catastrophiques. Le temps leur est compté et ils en ont bien conscience. Le danger plane constamment sur eux et c'est à Perry, Aria et au petit groupe qu'ils forment de trouver un moyen de gagner le Calme bleu. Là-bas, ils seront sains et saufs. Seulement, partir s'avère plus que compliqué et surtout, parvenir à rejoindre le Calme Bleu est une tâche peu aisée. Ils ont besoin de vaisseaux mais c'est l'abominable Sable qui les possède. Notre groupe va devoir faire preuve de ruses pour trouver une solution. 
J'ai aimé retrouver Aria et Perry. Ils ont adorables tous les deux bien que leur histoire soit ici, clairement relayé au second plan, on ne peut s'empêcher de fondre lorsqu'ils sont ensembles. L'action étant mise en avant dans ce tome, il y a toute fois quelques moments volés ici et là entre eux qui m'ont fait sourire. Aria est plus mature, plus sure d'elle, elle a gagné en confiance et on sent qu'elle devient adulte. Elle n'est plus la sédentaire apeurée que l'on a rencontré dans le premier tome. Perry quand à lui se comporte en véritable chef - et pas dans le sens négatif, il tient en effet à protéger sa tribu et se montre à la hauteur du titre qu'il possède. On voit que c'est également un moyen pour lui de se concentrer sur autre chose pour ne pas se laisser envahir par la tristesse engendrée par le décès brutal et tragique de sa soeur Liv. Et quand on parle de Liv, on ne peut pas oublier Roar, le meilleur ami de Perry, le grand ami d'Aria, lui qui a perdu celle qu'il aimait et qui souffre atrocement dans ce tome.  On ne le reconnait plus, il n'est plus le garçon joyeux des deux autres tomes. J'ai vraiment eu mal au cœur pour lui. 
Comme je le disais plus haut, il y a beaucoup d'actions dans ce roman et ça m'a vraiment beaucoup plu. Les pages défilent à une vitesse folle. J'ai beaucoup aimé le fait de mettre en relation des Sédentaires et des Littorans et de pouvoir voir la manière qu'ils avaient de réagir entre eux. Leurs comportements sont très intéressants à voir. J'ai beaucoup aimé ce tome qui termine la trilogie de Veronica Rossi sur une bonne note. J'ai obtenu les réponses à plusieurs questions que j'avais en tête depuis le premier tome. 


VOUS POUVEZ EGALEMENT RETROUVER SUR LE BLOG
MES AVIS SUR LES TOMES 1 ET 2 DE LA TRILOGIE

   


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires