Advertisement

Main Ad

Jeff Buckley, Stan Cuesta




“La grâce, c'est tout, dans la vie et dans la musique.
Chez les gens, c'est la qualité que j'apprécie le plus.”
29 mai 1997. Trois petites années à peine après avoir été révélé par un premier album absolument bouleversant, Grace (devenu depuis un authentique disque culte !), Jeff Buckley disparaissait accidentellement, à l'âge de 30 ans, dans les eaux boueuses du Mississippi. Vingt-deux ans jour pour jour après la mort de son père Tim Buckley, figure culte des sixties lui-même disparu à l'âge de 28 ans, l'histoire du rock se mettait (comme souvent) à bégayer... Cette biographie extrêmement documentée et enrichie d'annexes discographiques mettant en lumière les influences musicales de Jeff Buckley. Un témoignage inédit dû à un journaliste qui fut l'un des premiers à rencontrer le jeune prodige et à le faire découvrir en Europe.

Jeff Buckley est l'un de mes artistes préférés et son unique album, Grace, est incontestablement l'un de mes albums fétiches, qui m'a extrêmement marqué et dont je ne pourrais jamais me lasser de l'écouter.  Je me souviens encore de la première fois que j'ai entendu le morceau Lover. You should've come over, j'en ai eu des frissons tant je l'ai trouvé belle et j'ai su, j'ai su à ce moment là que je pourrais l'écouter toute ma vie. Toute fois, je n'ai jamais vraiment pris le temps de m'intéresser à l'histoire de ce musicien qui a perdu la vie alors qu'il était sur le point de briller de mille feux dans le monde de la musique même si je connaissais les grandes lignes de son existence après avoir vu quelques documentaires ici et là. Donc quand j'ai eu la biographie de Stan Cuesta entre les mains, je n'ai pas hésité une seule seconde 
Avant tout, il faut savoir que j'adore Stan Cuesta. Il a été journaliste pour le magazine Rock & Folk et a écrit sur de nombreux artistes et il est également musicien ce qui lui donne d'après moi, une grande crédibilité dans l'écriture de cette biographie - qui plus est, il a d'ailleurs eu l'occasion de rencontrer Jeff en personne. N'étant pas fan des biographies généralement, j'ai pourtant beaucoup apprécié cette dernière. Le livre n'est pas très long, il fait à peine un peu plus de 150 pages mais il retrace à la perfection les grands moments de la vie du musicien en dix chapitres. 
J'ai apprécié cette lecture qui nous permet de comprendre l'univers de Jeffrey Scott Moorhead qui deviendra celui que l'on connait aujourd'hui sous le nom de Jeff Buckley. On découvre son rapport à la musique et la vie familiale compliquée qu'il a eu, notamment avec son père qu'il n'a presque pas vu mais qui aura indirectement une grande influence sur sa carrière de musicien, Tim Buckley étant lui même un musicien. Pour finir, le livre est complété par une partie d'annexes très intéressantes. Si vous aimez Jeff Buckley, l'ouvrage de Stan Cuesta est fait pour vous mais si vous ne connaissez pas l'artiste, n'hésitez pas non plus à le lire si vous en avez l'occasion car c'est vraiment intéressant.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires