Advertisement

Main Ad

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens, Becky Albertalli


★★

Je suppose que je commence à en avoir assez de ces conneries. 
J'essaie de ne pas me laisser atteindre. Je devrais m'en foutre, que des crétins m'insultent, 
tout comme je devrais me foutre de ce que les autres pensent de moi. Mais je ne m'en fous pas.

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n'est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c'est bien à l'abri derrière l'écran de son ordinateur. C'est sur un chat qu'il a "rencontré" Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement : 
1/ Ils fréquentent le même lycée. 
2/ Blue est irrésistible. 
3/ Il l'apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro). Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l'ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Martin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr...

Simon a seize ans. C'est un lycée ordinaire, passionné d'Harry Potter, accro aux Oreo et un grand adepte de bonne musique. Il a un chien qui s'appelle Bieber, des tas d'amis, fait parti de la troupe de théâtre de son lycée et a une famille formidable bien qu'originale. Mais Simon a un secret. Il est homosexuel et personne n'est au courant. Il n'ose pas en parler et partager ce qu'il ressent avec autrui à l'exception de Blue. 
Blue est un pseudo. Il ignore qui il est vraiment. Ils se sont rencontré par le biais du tumblr du lycée et depuis, ils discutent ensembles et partagent ce secret tous les deux. On ressent par leurs échanges qu'ils s'apprécient beaucoup et que leurs échanges occupent une place importante de leur quotidien. Toute fois, ils prennent le soin de ne pas dévoiler d'indices pouvant les amener à découvrir leur véritable identité car ils sont tous les deux élèves du même lycée et ne sont pas prêts à se révéler aux autres. Malheureusement, Simon oublie de fermer la session de sa messagerie alors qu'il utilise un ordinateur du lycée et quelqu'un découvre ses échanges secrets avec Blue. Et ce que quelqu'un, Martin, un élève que Simon connait vaguement va décider de tirer profit de cette découverte en faisant chanter notre pauvre héros.  Soit Simon trouve le moyen de le faire sortir avec Abby, l'une de ses meilleures amies, soit il révèle à tous l'homosexualité de Simon. 
J'ai beaucoup aimé l'histoire de Simon. Je l'ai trouvé touchante et terriblement vraie. J'ai rapidement découvert qui se cachait sous l'identité de Blue - mon coté détective resurgit à chaque fois - mais ça n'a rien gâcher à mon plaisir de lire cette belle histoire. Car oui, c'est une belle histoire, celle d'un adolescent ou plutôt de deux adolescents, n'oublions pas Blue, qui vivent avec cette crainte de ne pas être accepté. Car c'est au final de ça dont il est question: l'acceptation. Ça pousse le lecteur a se questionner, à réfléchir. 
L'histoire est bien menée, j'ai adoré la plupart des personnages comme les sœurs de Simon - et sa famille de manière générale, ainsi que ses amis. Ce que j'ai particulièrement apprécié, ce sont les échanges de mails entre Simon et Blue. Ils apportent vraiment quelque chose de supplémentaire dans le lecture, quelque chose de fort. Mention spéciale aux excellentes références musicales de Simon, fan du grand Elliott Smith. Un très grand merci aux éditions Hachette !







Enregistrer un commentaire

2 Commentaires