Advertisement

Main Ad

La fille qui ne croyait pas aux miracles, Wendy Wunder


★★

"Il y a deux façons de vivre sa vie: 
l'une en croyant que rien n'est miraculeux l'autre en croyant que tout l'est."
Cameron a 17 ans. Atteinte d'un cancer, elle est persuadée qu'elle va mourir avant ses 18 ans. Déterminée à la sauver, sa mère l'embarque dans un road-trip en direction de Promise, une ville magique réputée pour ses miracles. Résignée, Cameron ne croit pas plus à une possible rémission qu'aux superstitions ridicules de sa mère, mais se laisse tout de même entraîner dans cette aventure. Arrivées à destination, elles sont vite témoins d'événements inhabituels : les pissenlits deviennent pourpres, on aperçoit des flamants roses au large de l'Atlantique et Cameron retrouve une mystérieuse enveloppe contenant une liste de choses à faire avant de mourir... Aidée par Asher, un garçon non moins mystérieux, Cam exécute peu à peu chaque point de la liste et apprend à croire en elle, en l'amour, et même... aux miracles.

Je cherchais une nouvelle lecture et j'ai acheté La fille qui ne croyait pas aux miracles car j'ai trouvé la couverture magnifique et le résumé intéressant. Ça me faisait penser un peu à l'histoire de Nos étoiles contraires de John Green tout en ayant ce petit côté road-trip qui me plait tant dans les romans.  Malheureusement, je n'ai pas accroché à l'histoire qui m'a déçue.  Campbell est une jeune fille de dix-sept ans, atteinte d'un cancer et qui se sait incurable. Elle sait qu'elle va mourir et ne se cache pas pour le dire. Elle est défaitiste et a décidé que puisque sa maladie est sans espoir de guérison, qu'elle n'avait plus besoin de se battre.  C'est un acte courageux de sa part, accepter son tragique destin mais c'est plus sa manière de se moquer, de n'en avoir rien à faire qui m'a gêné. 
Sa famille, sa mère et sa soeur, font tout ce qu'elles peuvent pour l'aider, elles tentent de l'amener dans un endroit plus beau, plus calme, dans le Maine au bord de l'Atlantique dans l'espoir que son état s'améliore car cet endroit est considéré comme miraculeux. J'ai trouvé que Cam pouvait être insensible vis à vis de ces dernières. On comprend qu'elle ne croit pas aux miracles - c'est le titre du livre, bien sur, mais son comportement envers sa famille pouvait être très dur. Elle est une héroïne sarcastique qui se moque de sa vie. C'est du moins comme ça que je l'ai ressenti en lisant le roman.   
Campbell a une liste appelée "Flamant Rose". C'est une liste de choses à faire avant de mourir que celle-ci a écrite envers sa meilleure amie, Lily, malade également, lorsqu'elles étaient en vacances ensembles. J'ai aimé l'idée de la liste, j'en ai moi-même écrite une quand j'étais plus jeune et je raye l'un des cent éléments à chaque fois que j'en réalise un. Malheureusement, l'idée de la liste n'a pas été à mon goût, bien développé. Sa liste m'a en effet, paru assez superficielle. 
L'aspect de la maladie de Cam a été relégué au second plan. On peine parfois à prendre conscience que celle-ci est atteinte d'une grave maladie. Cet aspect de l'histoire qui est pourtant supposé être au centre de celle-ci a été mis de côté. Les autres personnages sont effacés et peu développés. J'ai trouvé ça dommage tout comme la relation Cam/Asher qui ne m'a pas du tout convaincu. 
L'idée de départ était bonne mais malheureusement pour moi, je n'ai pas pu rentrer dans l'histoire. J'ai même eu du mal à poursuivre ma lecture tout comme je ne suis pas parvenue à accrocher avec le personnage principal. Les dernières pages relèvent le niveau et sont très belles mais elles ne suffiront pas à m'avoir fait apprécier cette lecture.



Enregistrer un commentaire

0 Commentaires