Advertisement

Main Ad

Review - Feast of Friends


FEAST OF FRIENDS
The Doors

C’est un documentaire de fiction. Je ne peux en dire beaucoup plus, 
puisqu’on ne le fait pas vraiment. C’est plutôt en train de se faire tout seul."
- Jim Morrison
En 1968, The Doors, mon groupe préféré, a produit un auto-documentaire consacré au groupe, Feast of Friends. 46 ans après, ce dernier va enfin être publié officiellement et ce avec une image entièrement remastérisée Le documentaire en question était en effet disponible "partiellement" en mauvaise qualité. D'après ce qu'on peut lire dans la presse américaine, le film documentaire se présente comme était "Le premier et l'unique film produit à propos des Doors par les Doors". Le film est disponible en blu-ray et dvd depuis le mois de Novembre. Je l'ai commandé à ce moment en blu-ray et depuis, je l'ai vu et revu et revu. Je pense qu'il est maintenant temps que je poste ma Review du documentaire sur ce blog. 
Feast of Friends est un documentaire magistral. Épique. Un hommage parfait au groupe fantastique que fut The Doors. Ce n'est pas un documentaire habituel consacré à un groupe, non il est désordonné, n'a pas de réel logique au niveau des séquences qui s'enchaînent ici et là et c'est ce qui le rend si unique et si intéressant. On suit le groupe dans les coulisses d'un concert, on entrevoit Jim qui discute avec un pasteur puis on retrouve nos musiciens au milieu de la ville et la seconde d'après, ils sont installé autour d'une table à jouer au poker.  Le documentaire a été réalisé par Paul Ferrara. J'ai toujours connu ce dernier par les magnifiques photos du groupe qu'il a réalisé. Paul a rencontré Jim et Ray alors qu'il étudié à UCLA soit bien avant que le groupe existe. Ainsi Paul était l'ami du groupe ce qui rend le documentaire encore plus intimiste et personnel, on a en effet l'impression de partager pendant quelques instants le quotidien de Jim et ses compagnons de scène. On ressent également la sincérité qui se dégage de ces images, personne ne se cache derrière un masque.  
J'avais déjà vu quelques passages du documentaire qui étaient en ligne sur la toile mais rien à voir avec les images de faible qualité que l'on pouvait dénicher en cherchant sur youtube, non là malgré le fait que ça a été filmé au format 16mm, la qualité de l'image est excellente. A partir du moment où on lance le visionnage du film, on se retrouve immergé dans l'Amérique des années 60. C'est un vrai diamant brut pour tous les fans du groupe, de Jim ou même de musique. On ne peut rester insensible face à ces images. J'ai été captivé du début à la fin, j'en avais même des frissons. J'ai réellement eu l'impression de redécouvrir le groupe et ses membres. On prend un coup de poing dans le ventre en regardant Jim, on se rend compte qu'il était plus que talentueux, c'était un génie et même si je le savais déjà, j'en ai encore eu une nouvelle fois la confirmation par les moments que Paul Ferrara a filmé: ses mots, sa manière d'improviser des poèmes, des sonates en quelques secondes, c'est tout bonnement fantastique. 
Le documentaire définitif fait une quarantaine de minutes mais il y a également plusieurs vidéos dans ce blu-ray dont le "Feast of Friends, Encore" qui contient plusieurs vidéos qui n'ont pas été retenus pour le documentaire final mais qui s'avèrent être tout aussi intéressantes et complémentaires que celui-ci. Il y a également, "The Doors are Open", un documentaire anglais de 1968, d'une heure avec plusieurs extraits de concerts, et d'interviews, et enfin, la performance du groupe sur "The End" lors d'un passage télévisé au Canada.  
Si vous êtes fan de The Doors, alors vous ne devez absolument pas passer à côté de ce documentaire mais je conseille également ce film à tous car c'est pour moi, un pur chef d'oeuvre - même si mon avis peut-être biaisé par ma légère obsession pour le groupe, le film est vraiment très bon.


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires