Advertisement

Main Ad

Présentation - Les Ferrailleurs par Edward Carey


Aujourd'hui sort le premier tome de la saga Les Ferrailleurs de Edward Carey.
Du coup, étant donné, que c'est actuellement le livre que je lis grâce aux éditions
Grasset que je remercie d'ailleurs pour cet envoi, j'ai eu envie de partager ce roman
avec vous sur le blog en espérant que cela vous donnera envie de le découvrir.
Par ailleurs, vu que je l'ai presque terminé, je publierai ma chronique du roman ce week-end.

Le résumé -
Au milieu d’un océan de détritus composé de tous les rebuts de Londres se dresse la demeure des Ferrayor. Le Château, assemblage hétéroclite d’objets trouvés et de bouts d’immeubles prélevés à la capitale, abrite cette étrange famille depuis des générations. Selon la tradition, chacun de ses membres, à la naissance, se voit attribuer un objet particulier, dont il devra prendre soin toute sa vie. Clod, notre jeune héros, a ainsi reçu une bonde universelle – et, pour son malheur, un don singulier : il est capable d’entendre parler les objets, qui ne cessent de répéter des noms mystérieux… Tout commence le jour où la poignée de porte appartenant à Tante Rosamud disparaît ; les murmures des objets se font de plus en plus insistants ; dehors, une terrible tempête menace ; et voici qu’une jeune orpheline se présente à la porte du Château… Premier tome d’une trilogie superbement illustrée par l’auteur, Le Château nous plonge dans un univers pareil à nul autre, fantasmagorique et inquiétant, gothique et enchanteur. Edward Carey y révèle des talents de conteur, de dessinateur et de magicien qui font de lui le fils spirituel de Tim Burton et de Charles Dickens. 

La Bande-Annonce -

L'auteur - 
Edward Carey est né à North Walsham, dans le Norfolk, en 1970, lors d’une tempête de neige en plein mois d’avril. Fils et petit-fils d’officiers de la marine anglaise, il se détourne très vite des planches du pont des navires pour rejoindre celles du théâtre. Sa carrière de dramaturge, d’écrivain et de dessinateur va néanmoins le faire voyager tout autant, des scènes de Londres à celles de Vilnius en passant par la Malaisie, où il monte une production de Macbeth en théâtre d’ombres chinoises. Auteur de deux romans traduits dans treize pays (L’Observatoire, en 2002, et Alva & Irva, en 2003, tous deux parus chez Phébus), il a vécu en Angleterre, en France, en Roumanie, en Lituanie, en Allemagne, en Irlande, au Danemark et aux États-Unis. Il vit aujourd’hui loin de la mer, à Austin, au Texas.

Le concours - 
Le site des Editions Grasset organise un concours pour remporter un exemplaire du premier tome de la trilogie alors n'hésitez vraiment pas à y participer. Pour cela, rendez-vous ici.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires