Advertisement

Main Ad

Lucky Man, A Memoir, Michael J.Fox



★★★

Sortie Anglaise : 2002

"Life is great. Sometimes, though, you just have to put up with a little more crap."
In September 1998, Michael J. Fox stunned the world by announcing he had been diagnosed with Parkinson's disease--a degenerative neurological condition. In fact, he had been secretly fighting it for seven years. The worldwide response was staggering. Fortunately, he had accepted the diagnosis and by the time the public started grieving for him, he had stopped grieving for himself. Now, with the same passion, humor, and energy that Fox has invested in his dozens of performances over the last 18 years, he tells the story of his life, his career, and his campaign to find a cure for Parkinson's.  
Combining his trademark ironic sensibility and keen sense of the absurd, he recounts his life--from his childhood in a small town in western Canada to his meteoric rise in film and television which made him a worldwide celebrity. Most importantly however, he writes of the last 10 years, during which--with the unswerving support of his wife, family, and friends--he has dealt with his illness. He talks about what Parkinson's has given him: the chance to appreciate a wonderful life and career, and the opportunity to help search for a cure and spread public awareness of the disease. He is a very lucky man, indeed.

J'ai l'impression de connaître Michael J.Fox depuis toujours car la trilogie Retour vers le Futur dans laquelle il tenait le rôle de Marty McFly a bercé mon enfance. Je suis incapable de dire combien de fois j'ai pu voir ces trois films. J'ai beau les connaître sur le bout des doigts, je ne pourrais jamais me lasser de les revoir encore et encore. J'ai également pu voir Michael dans Teen Wolf, For Love of Money, Mars Attacks! et dans quelques films/séries où il a fait des apparitions et bien évidemment Family Ties. Je ne lis généralement pas de biographies mais quand une personne que j'apprécie particulièrement en écrit une, je suis souvent tentée de la lire et c'est ce qui s'est passé ici.
J'admire Michael J.Fox non seulement en tant qu'artiste, lui qui est un acteur talentueux mais aussi pour l'Homme courageux et attachant qu'il est. Nombreux sont ceux qui l'ignorent mais ce dernier est à la tête de l'association Michael J. Fox Foundation for Parkinson's research dont il est le fondateur, lui-même étant atteint de la maladie de Parkinson. J'avais envie de lire son livre pour non seulement en apprendre plus sur la personne qu'est Michael J.Fox mais aussi pour découvrir le combat auquel il a dû faire face depuis qu'il a découvert qu'il était malade car je dois dire qu'avant ce livre, je ne connaissais que très peu la Maladie de Parkinson. Mais ce livre n'est pas seulement une biographie, c'est le témoignage d'une vie entière qu'il nous livre là sans tabous. 
Michael J.Fox est un artiste, un vrai qui dès son enfance, était passionné par le monde qui l'entoure, il s'est essayé à la musique- c'est d'ailleurs un excellent guitariste, aux arts et surtout, à la comédie. En faisant du théâtre, il s'est découvert une vraie passion, une vocation dont il tentera d'en faire son métier. On suit l'enfant du Canada dans les difficultés Hollywoodiennes, les années de galère qu'il vécut avant la consécration, il ne nous cache rien, nous raconte dans les moindres détails la dureté à laquelle il a parfois dû faire face notamment auprès d'un grand nombre de personnes qui ne cessait de lui répéter qu'il était trop petit pour faire ce métier, partage de nombreuses anecdotes comme sa rencontre avec la Princesse Diana. On découvre un homme simple qui a décidé par tous les moyens de réussir bien qu'il n'était pas souvent évident de sortir de la norme et de faire comprendre son choix à ses proches. 
Ce livre met en parallèle deux grands pans de la vie de Michael: sa vie d'acteur et d'Homme à Hollywood et sa maladie. On suit l'évolution de sa maladie qui débute par de simples tremblements dans sa main et qui se poursuit dans tout son corps au fil des années. On prend conscience que lui-même ne se rendait pas compte de ce qu'il était entrain de vivre, il était d'ailleurs difficile de diagnostiquer la maladie de Parkinson chez un homme aussi jeune. Il a été diagnostiqué en Septembre 1991 soit un an après l'apparition des premiers signes. Par ailleurs, il choisit de révéler à tous qu'il était atteint de la maladie de Parkinson qu'en 1998.
Je vous recommande fortement cette biographie que vous soyez fan de l'acteur ou non d'ailleurs car c'est une véritable leçon de vie qu'il nous donne ici, il y est si optimiste au fil des pages que vous ne pourrez qu'avoir envie de finir de découvrir son histoire. Le livre est par ailleurs disponible en français.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires