Advertisement

Main Ad

Wonder, R.J Palacio



★★★

Sortie Anglaise : 14/02/2012

"If every person in this room made it a rule that wherever you are, 
whenever you can, you will try to act a little kinder than is necessary - 
the world really would be a better place. And if you do this, if you act just a 
little kinder than is necessary, someone else, somewhere, 
someday, may recognize in you, in every single one of you, the face of God.."
August Pullman was born with a facial difference that, up until now, has prevented him from going to a mainstream school. Starting 5th grade at Beecher Prep, he wants nothing more than to be treated as an ordinary kid—but his new classmates can’t get past Auggie’s extraordinary face. WONDER, now a #1 New York Times bestseller and included on the Texas Bluebonnet Award master list, begins from Auggie’s point of view, but soon switches to include his classmates, his sister, her boyfriend, and others. These perspectives converge in a portrait of one community’s struggle with empathy, compassion, and acceptance

J'ai découvert Wonder tout à fait par hasard. J'étais dans un kiosque à revues, dans la gare à Londres et j'y trainais pour passer le temps en attendant mon train quand j'ai vu que si on achetait le Daily Telegraph, on pouvait avoir un roman pour 2£ de plus. J'ai acheté le journal et j'ai choisi le roman Wonder dont la couverture me paraissait familière pour l'avoir vu à plusieurs reprises sur des blogs. J'ai attaqué ma lecture en attendant que mon train se décide à arriver et je dois dire que sincèrement, je ne m'attendais pas à autant aimer ce livre et surtout, à ce qu'il me touche autant. C'est une lecture merveilleuse, vraiment belle qui pousse le lecteur à réfléchir. 
Wonder  c'est l'histoire d'August Pullman est un petit garçon de dix ans tout à fait attachant, fan de Star Wars, qui vit dans la ville de New York et qui va pour la première fois de sa vie, étudier dans une véritable école, lui qui jusqu'à présent a reçu un enseignement scolaire à domicile. Mais ce n'est pas tout: Auggie est atteint du Syndrome de Treacher Collins ce qui signifie qu'il est né avec une déformation du visage. 
En lisant le résumé, je pensais que le livre serait centré sur la maladie du personnage mais il n'en est rien, elle est juste en toile de fond pour mettre en avant la réalité à laquelle il est confronté jour après jour, au regard des gens qu'ils croisent, aux jugements auxquels il doit faire face quotidiennement et à l'appréhension qui le gagne quand il sait qu'il doit pour la première fois de sa vie se rendre dans une école. Je n'ai pas pensé une seule fois à l'apparence d'Auggie car ce que l'auteur a bien su mettre en avant dans son écriture, c'est que l'apparence importe peu. Ce n'est pas ce qui définit un individu.   
Wonder se découpe en plusieurs chapitres centrés sur différents personnages et écrit à la première personne. J'ai apprécie cette attention car ça nous permet de découvrir la situation par le biais de tous les point-de-vue des personnages qui apparaissent dans le roman - du moins les principaux.  J'ai été touché par Auggie et à chaque fois qu'il subissait des moqueries et des méchancetés de la part de ses pairs, j'avais envie de voler à son secours et de secouer ces gens qui ne prenaient parfois même pas conscience que de simples mots pouvaient blesser une personne. Par chance, le récit ne sombre pas dans le mélodrame, bien au contraire, il y a des situations très drôles à certains moments. 
Concernant les personnages secondaires, j'ai adoré les parents d'Auggie, Isabel et Nat qui sont extraordinaires. Olivia, la fille ainée entre en seconde et vit elle aussi, pas mal de problèmes et on sent l'évolution du rapport à l'image qui s'installe chez elle, c'est très intéressant. J'ai adoré Summer et Jack, les amis d'Auggie, le proviseur Tushman également et Miranda, l'amie d'Olivia. Son histoire était particulièrement intéressante. En revanche, la seule histoire que j'ai trouvé moins passionnante est celle de Justin, le petit-ami d'Olivia. Pour ce qui est de Julian, "l'ennemi" d'Auggie, celui qui fait de sa vie, un enfer, son histoire sous forme de nouvelle sera chroniquée sur le blog très prochainement. 
En résumé, je ne peux que vous conseiller Wonder qui est un véritable coup de coeur pour moi. C'est un très beau livre qui pousse à la réflexion et qui nous montre que l'apparence n'est pas la chose la plus importante qu'il existe et que juger autrui n'est pas la meilleure des choses à faire surtout quand cela a pour conséquences de le blesser.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires