Advertisement

Main Ad

TOP 10 - Films Noel



C'est parti pour un Top 10 spécialement consacré à Noel et plus précisément à mes films de Noel préférés. Depuis toute petite, cette époque de l'année a toujours été celle que je préfère et ça l'est encore aujourd'hui même si depuis quelques années avec la vie universitaire, les vacances de Noel se résument également à un moment de révisions pour les partiels de la rentrée mais je trouve toujours le temps de voir au moins mes dix films fétiches de Noel. Dès qu'on allume la TV au mois de Décembre, on tombe indéniablement sur un film ou un téléfilm mettant en avant cette fête - et c'est souvent difficile de ne pas attraper un bol de lait et des cookies et de résister à s'installer sur le canapé pour visionner ces films à la suite. Je le sais, j'ai beaucoup de mal à éteindre la TV quand ça m'arrive. Mais le soir, en revanche, je peux me voir deux ou trois films à la suite. J'ai donc décidé de réduire la liste à 10 films que je suis sure de toujours voir à cette époque.

10 - L'Étrange Noël de monsieur Jack par Tim Burton (1993)


Jack Skellington, un épouvantail squelettique surnommé « le Roi des citrouilles » , vit dans la ville d'Halloween. En tant que maître de l'épouvante, Jack occupe ses journées à préparer la prochaine fête d'Halloween. Mais le terrible épouvantail, lassé de cette vie répétitive et monotone, décide de partir. C'est alors qu'il découvre la ville de Noël. Après cette aventure, il revient chez lui, avec une idée originale en tête : et si cette année, c'étaient les habitants de la ville d'Halloween qui allaient fêter Noël ?

9 - Le Pole Express de Robert Zemeckis (2004) 


Un jeune garçon qui commence à douter de l’existence du Père Noël, monte dans un train un peu mystérieux en direction du pôle Nord. Plus le Pôle Express avance dans des contrées enchantées, plus l’aventure est à son comble et les petits passagers prennent conscience de l’étendue de leurs dons.

8 - Le Grinch de Ron Howard (2000) 


Le Grinch est un croque-mitaine de poils verts qui arbore un sourire élastique jusqu'aux oreilles. Misanthrope exilé, il vit depuis 53 ans dans une grotte sur le mont Crumpit avec son chien Max. Il se nourrit de jus de laitue, d'huile de castor et de lait tourné, et a un coeur trois fois trop petit pour aimer qui que ce soit. Recueilli par deux charmantes vieilles dames, le Grinch aurait aimé avoir une enfance et une scolarité normales, avoir des copains et flirter avec la gentille Martha qui le couvait d'un oeil tendre. Mais les petits Whos se comportèrent si cruellement avec lui qu'ils le contraignirent à l'exil. C'est ainsi que le Grinch devint un ermite grognon et un farceur pervers détestant Noël et tout ce qui va avec. Surtout le Noël des habitants de Whoville, en bas, dans la vallée. Leurs préparatifs pour les fêtes et leurs chants mélodieux l'ont toujours contrarié au plus haut point. Il est allergique à toute cette joie qui émane de cette petite ville. Mais une petite fille, Cindy Lou, souhaiterait en savoir plus sur celui qu'on présente partout comme un monstre. Pour ce faire, elle gravit courageusement le Mont Crumpit et s'en va frapper à la porte du Grinch. Après avoir cherché à lui faire peur, le reclus, ému malgré lui par tant de sollicitude, prend le risque de descendre à Whoville et de se mêler aux habitants. Hélas, ses espoirs d'être nommé directeur des fêtes tournent court par la faute du maire, et le Grinch regagne son antre, bien décidé à se venger. Il a alors une idée monstrueuse : il revêt le costume du Père Noël, construit un traîneau, déguise son chien en renne et passe de maison en maison avec son gros sac vide pour voler tous les cadeaux, sapins, bûches, dindes et ainsi gâcher la nuit du réveillon des habitants de Whoville. Mais il découvre rapidement que l'esprit de Noël ne se réduit pas aux jouets, chants, parades et autres présents.
7 - Noël chez les Muppets de Brian Henson (1992)


L'usurier Ebenezer Scrooge est un homme avare qui se montre particulièrement odieux avec son entourage et ses employés. Pendant la nuit de Noël, les fantômes de ses anciens associés, Jacob et Robert Marley lui apparaissent. Ils lui annoncent que trois esprits ont pour mission de lui faire prendre conscience de sa cruauté: ceux des Noëls passés, présents et futurs.


6 - Love Actually de Richard Curtis (2003) 


Le destin de plusieurs personnes : une rock-star has-been sur le retour et son manager ; un couple récemment marié et leur ami amoureux de la mariée ; un écrivain qui vient d'être trompé par sa petite amie et qui fait la rencontre de son employée de maison portugaise ; un autre couple et la secrétaire du mari ; le Premier ministre et sa jeune collaboratrice ; un enfant, amoureux d'une jeune fille de son école et son beau-père, veuf, qui lui donne des conseils ; une employée tiraillée entre son frère autiste et l'amour qu'elle ressent pour un collègue ; un jeune à la conquête de l'Amérique pour trouver des filles et des comédiens sur fond de Noël : c'est une histoire d'amour, de sentiments et d'humour.

5 - Miracle sur la 34e rue de George Seaton (1947)


Doris Walker, employée de la chaîne de magasins Macy, cherche désespérément quelqu’un pour jouer le rôle du père Noël afin d’animer sa boutique pendant les fêtes. Elle embauche finalement Kris Kringle, un hurluberlu qui prétend être le vrai père Noël. Devant le scepticisme de son employeur, mais aussi de la fille de celui-ci, Susan, Kris décide d’aller au tribunal pour apporter publiquement la preuve de son identité.

4 - A Christmas Story de Bob Clark (1983)


Aux États-Unis dans les années 1940, à Hammond (Indiana), le jeune Ralphie, âgé de 9 ans, cherche par tous les moyens à convaincre ses parents de lui offrir pour Noël le cadeau de ses rêves : la fameuse « carabine à double action de Red Ryder ». Et s'ils pensent qu'il pourrait se blesser avec un tel jouet, alors il ne reste plus qu'à convaincre le Père Noël en personne.

3 - La Vie est belle de Frank Capra (1946)


Le décès de son père oblige un homme à reprendre l'entreprise familiale de prêts à la construction, qui permet aux plus déshérités de se loger. Il entre en conflit avec l'homme le plus riche de la ville, qui tente de ruiner ses efforts. Au moment où il approche de la victoire, il égare les 8 000 dollars qu'il devait déposer en banque. Le soir de Noël, désespéré, il songe au suicide. C'est alors que le Ciel dépêche à ses côtés un ange de seconde classe, qui pour gagner ses ailes devra l'aider à sortir de cette mauvaise passe...
2 - Gremlins de Joe Dante (1984)


Rand Peltzer offre à son fils Billy un étrange animal : un mogwai. Son ancien propriétaire l'a bien mis en garde : il ne faut pas l'exposer à la lumiere, lui éviter tout contact avec l'eau, et surtout, surtout ne jamais le nourrir apres minuit... Sinon.

1 - Maman j'ai raté l'Avion de de Chris Columbus (1990)


La famille McCallister s'embarque pour Paris pour y passer les fêtes de Noël. Seulement voilà : à bord de l'avion, Peter et Kate McCallister s'aperçoivent qu'ils ont laissé chez eux le plus jeune de leurs fils ; Kevin, âgé de seulement 8 ans, principalement tourmenté par ses frères et sœurs mais aussi chétif, insouciant, effrayé (particulièrement par son voisin le mystérieux Père Marley), mais aussi intelligent et débrouillard. Alors que sa famille tente de faire quelque chose depuis Paris et que sa mère tente tout ce qu'elle peut pour retourner auprès de lui, Kevin, de son côté, est fort content de s'être débarrassé de sa famille, laquelle lui tape souvent sur les nerfs et le met parfois à l'écart en raison de sa position de benjamin. Il goûte alors à une vie tranquille, faisant lui-même les courses et se croyant définitivement seul ; mais il ne sait pas que deux cambrioleurs ont prévu de vider la maison le jour de Noël. Il finit tout de même par connaître l'existence de cette inquiétante vérité et devra déjouer les plans de ces deux individus pour protéger sa maison.
Et voilà mon Top 10 des films de Noel dont je ne me lasse pas
A ces derniers s'ajoutent Le Seigneur des Anneaux, Retour vers le Futur et
la trilogie originale de Star Wars que je regarde à chaque fois à Noel malgré le 
fait que ces films ne traitent en rien de cette fête de l'année. C'est ma tradition.

J'espère que vous passez tous de très belles fêtes !

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires