Advertisement

Main Ad

Insatiable, Meg Cabot


Sortie le 8 Juin 2010 (USA)
Sortie Française : 4  Mai 2011
Dialoguiste pour la série TV « Insatiable », Meena Harper possède un don : elle prédit la mort des gens. Ce qui lui permet de sauver la vie de certains d’entre eux. Son rêve de devenir rédactrice en chef de la série se voit réduit à néant quand la place est donnée à sa rivale Shoshona. Manquant de se faire dévorer par des chauves-souris, Meena est sauvée par Lucien Antonescu, le prince des ténèbres, venu à New York mettre fin à une série de meurtres impliquant certains de ses sujets. Lorsque Meena l’apprend, il est trop tard : elle est déjà amoureuse. Partagée entre le doute et l’épouvante, elle est forcée de se rendre à l’évidence quand elle se retrouve impliquée dans une véritable guerre de clans.

Quand j'étais plus jeune, j'adorais lire les romans de Meg Cabot. Même encore aujourd'hui, il m'arrive de lire l'un de ses romans et d'être agréablement surprise. Ses romans sont toujours très rafraîchissants et amusants donc pour passer un bon moment, c'est parfait. Il y a quatre ans, à l'époque où les livres sur les vampires étaient à la mode, Meg Cabot s'est elle aussi intéressée au sujet et c'est ainsi qu'Insatiable est né. J'en avais entendu parler mais je dois avouer que niveau livres-vampires, j'ai rapidement commencé à saturer et je n'ai plus du tout eu envie de lire quoi que ce soit mettant en avant des personnages assoiffés de sang. Mais j'ai lu de bonnes critiques sur ce roman et le résumé avait l'air amusant alors, j'ai laissé une chance à Insatiable. 
Malheureusement, je ne suis pas parvenue à accrocher. Je dois avouer que j'ai même eu du mal à terminer ma lecture. Je me suis forcée à le finir. Toute fois, je me dois de préciser qu'Insatiable n'est pas entièrement une déception, il a quand même quelques points positifs.
----Le roman suit l'histoire de Meena, une jeune femme qui travaille comme scénariste pour un Soap, Insatiable mais qui malgré son apparence normale, a un don: celui de prédire la mort des gens. Dès qu'elle croise une personne, elle sait de quelle façon celle-ci va mourir. C'est un don mais surtout un lourd fardeau à porter car il est difficile de rester impassible face aux événements à venir et qui voudrait croire une personne qui vient à votre rencontre pour tenter de vous prévenir que d'ici peu, vous allez mourir? Lorsque Meena apprend que le soap pour lequel elle écrit va se voir être affublé de vampires dans le seul but d'attirer un plus large public, elle est dans tous ses états. Elle déteste ces créatures et s'indigne, clamant haut et fort qu'il ne s'agit que d'une pure invention humaine dont l'attrait reste à prouver. 
Un soir, alors qu'elle promène son chien, elle est attaquée par des chauve-souris et est sauvé par Lucien Antonescu, un prince - et professeur d'Histoire - de Roumanie. Elle tombe rapidement sous son charme, normal, il est beau, attentionné, adorable et merveilleux...Mais, car il y a toujours un mais, petit bémol: c'est un vampire. Car oui, les vampires existent et évidemment, cela chamboule tout l'univers de notre héroïne. Tout ce à quoi elle croyait, toutes ses convictions, ses croyances sont remises en question, elle découvre un nouveau pan de l'univers dans lequel elle vit beaucoup plus sombre qui ne va pas forcément lui plaire.   
A partir de ce moment, j'ai commencé à m'ennuyer. Les seuls aspects qui relevaient le niveau sont la part d'histoire sur le mythe du vampire et la Garde palatine et ses chasseurs de vampires que j'ai trouvé plus ou moins intéressant. Mais c'est tout. Je n'ai pas réussi à accrocher à l'intrigue, ni aux personnages. Et puis surtout, je n'ai pas du tout ri en lisant le roman alors que celui était présenté comme une espèce de parodie drôle des vampires. Le pire reste quand même la fin du roman quand Lucien se transforme en (attention spoiler: surligner) dragon (fin du spoiler) Je sais qu'il existe un deuxième tome mais je ne sais pas encore si je vais prendre le temps de le lire...

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires