Advertisement

Main Ad

Traduction - John Green, LA Times

latimes.com
 TRADUCTION POUR TOM.S

John Green
 L'auteur John Green avec Ansel Elgort et Shailene Woodley sur le tournage du film
 "The Fault in Our Stars" . (James Bridges, 20th Century Fox)

PAGE 1
PITTSBURGH - La plupart des films en tournage tourne en orbite autour d'une seule personne clé. Habituellement, c'est le réalisateur ou l'acteur "star". Parfois, c'est le producteur - qui est un poids lourds. C'est rarement un auteur qui est à la source même de l'origine d'un film. Mais John Green n'est pas seulement un écrivain.
Durant une journée fraîche de début Octobre, les caméras de la Fox 2000 tournent l'adaptation cinématographique de son roman best-seller "The Fault in Our Stars" publié en 2012 qui raconte l'histoire d'amour de deux adolescents qui sont atteints de cancers. L'auteur de 36 ans parvient à exercer par son roman une forte attraction gravitationnelle.  Une minute, il était assis avec les gars de la Fox sur les chaises de Metteur en scène, partageant ses idées pour la commercialisation/marketing du film ("Je peux être présent à autant d'endroits que vous pouvez me faire voler en une seule nuit"), et l'autre, il régalait les cadres avec l'histoire sauvage sur la fin absurde qu'il avait premièrement écrit pour le livre (il s'agissait d'un Road Trip pour le Mexique et une bataille avec des Narco-Terroristes).
Après une scène émouvante mettant en scène la jeune actrice Lily Kenna, qui s'est rasée la tête pour jouer le rôle de la protagoniste, Hazel Grâce à l'âge de 11, il l'a prit dans ses bras et l'a remerciée pour sa performance: "Je pense que tu as fait un travail impressionnant" lui a t-il dit.  Avec un enthousiasme contagieux pour tous ceux qui l'entourent, avec une facilitée à installer une narration impromptue et une personnalité qui mêle un mélange étrange d'humilité et de bravoure, Green est une personne dont la présence est imposante,  plus désireux de socialiser que ce que sa profession pourrait laisser supposer. Bien que ce soit un romancier, il comprend clairement le pouvoir que possède l'image en mouvement - et comment tirer parti de sa célébrité.
Natif de la Floride, vivant maintenant dans l'Indiana avec sa femme et ses deux jeunes enfants, il a écrit son premier roman pour Jeunes Adultes "Looking for Alaska" en 2005 et enchaîne avec deux autres romans, "An Abundance of Katherines" en 2006 et "Paper Towns" en 2008. Mais c'est la combinaisons avec ses vidéos blogs sur youtube qu'il nourrit avec son frère, Hank Green depuis ces dernières années - et adepte en marketing pour "TFIOS" ce qui inclua la modification du premier chapitre lors d'un évènement en direct - qui l'a lancé dans la stratosphère.
* * *
John Green est maintenant arrêté dans la rue par des fans en adoration, principalement des adolescents qui ont embrassé le mouvement en ligne dédié à "élever au sommet les ringards avec une puissant impressionnante.". A la fois sur Twitter et sur Youtube, il a plus d'un millions de Followers (surnommés les "Nerdfighters). Et lui et son frère ont vendu toutes les places - et affiché complet - lors d'un spectacle de variétés en direct du Carnegie Hall en Janvier 2013 alors qu'ils célébraient le premier anniversaire de TFIOS. 
Green a toujours gardé ses fans au courant tout au long du tournage, utilisant Twitter, Instagram et sa chaîne Youtube pour montrer les coulisses du tournage avec les jeunes membres du Casting, incluant Shailene Woodley, Ansel Elgort et Nat Wolff.  "Je pense qu'il a une réelle volonté et pas seulement en tant qu'auteur mais comme un businessman et en tant que manager, a déclaré le producteur de TFIOS, Wyck Godfrey, qui a travaillé avec des auteurs célèbres comme Stephenie Meyer et Nicholas Sparks. "Il comprend maintenant qu'il est mesure d'influencer toute une culture et il va utiliser tous les moyens qu'il a pour le faire. Il n'est pas seulement intelligent comme un businessman, mais il également admirable dans la manière qu'il a de vouloir faire passer le message de manière positive."
UNE AMITIÉ INSPIRÉE- 
Des études religieuses et une maîtrise en Anglais à l'université, Green a toujours nourri l'inspiration de devenir un écrivain mais son caractère pratique l'a conduit à poursuivre une "Journée de Travail" tel un Prêtre épiscopal. Un passage de sept mois en tant qu'Aumônier au sein d'un Hôpital pour enfants, l'a, cependant, convaincu qu'il n'était pas fait pour le Ministère. Green a écrit son premier roman pour jeunes adultes, "Looking for Alaska'' (à propos de son temps à l'école à la Indiana Springs School) tout en travaillant pour le journal de critiques littéraires Booklist mais revenant sans cesse à un semi roman autobiographique, concernant son travail d'aumônier dans l'hôpital pour enfants "C'était brutalement mauvais", déclare t-il. Ca ne l'était pas jusqu'au jour où il a rencontré cette patiente de 14 ans, Esther Earl atteinte d'un cancer, au cours d'une convention sur Harry Potter et c'est là que ses pensées au sujet des enfants atteints d'une maladie ont pris la forme d'une histoire vraie. Il a passé beaucoup de temps avec Esther vers la fin de sa vie, organisation son "Make-A-Wish" (réunissant pour elle tous ses amis à Boston pour une semaine de célébrations). Après sa mort, son roman a pris vie.
SUR LE TOURNAGE - Quand les caméras tournent 
Il dit réellement qu'Esther n'était pas à la base de son héroine, Hazel Grace, qui est en quatrième stade d'un Cancer de la thyroïde. "Hazel et Esther sont toutes les deux très différents, mais je n’aurais jamais pu écrire le personnage d'Hazel si je n'avais jamais été amis avec Esther", explique John, assis à l'extérieur d'un hôtel du centre ville de Pittsburgh, habillé d'une façon décontractée avec un t-shirt vert "Hunger Games" et un jean. "Mon amitié avec Esther m'a appris deux choses: A quel point les adolescents peuvent être empathiques et focalisé sur l'apparence et que la vie d'Esther était encore une bonne vie et qu'elle était heureuse de l'avoir vécu."La relation personnelle de Green avec TFIOS était associée à ses expériences insatisfaisantes de la vente de ses précédents livres à Hollywood qui l'avait rendu réticent quand à la vente des droits de son dernier ouvrage (son premier roman était en développement chez Paramount Pictures et les droits d'auteurs lui sont retourné après l'échec du projet qui n'a pas réussi à décoller." Il ne voulait même pas laisser son éditeur, Penguin Group, donner des copies anticipées de TFIOS à des cinéastes intéressés en 2012, peu avant la sortie du roman. 
 PAGE 2
"J'avais l'impression que la plupart des versions du film serait exactement ce que je ne voulais pas que le film soit: Sentimental et Larmoyant - exactement tout ce à quoi le roman cherche à aller à l’encontre", dit Green. Pourtant, deux semaines après que le livre ait fait ses débuts en tête de la liste des Best-Sellers au New York Times pour les romans pour enfants, Temple Hill Entertainment l'a appelé. La société a promis de se tenir à ''l'anti-sentimental'' de l'histoire de John Green.   
Le film au budget de 12 Millions de dollars qui sortira en salles en Juin semble être juste cela. Hazel, protagoniste de 16 ans, incarnée par S.Woodley, apparaît dans chaque scène avec une tube de respiration qui sort de son nez. Ses cheveux sont coupés très court et elle porte rarement du maquillage.  
Temple Hill a pris Michael H. Weber et Scott Neustader (500 Days of Summer/ 500 jours ensembles) pour écrire le scénario, estiment que le duo, qui a également écrit le scénario du film "The Spectacular Now dans lequel Shailene jouait, avait une bonne compréhension de la culture adolescente et une affinité avec le style du langage "John Huguesque" que John Green utilise. L'auteur, qui n'a pas du tout participé à l'adaptation, a déclaré qu'il aimait le script - "Certaines parties, dit il, étaient meilleures que dans mon roman. Quand j'ai vu leur projet, j'ai aimé la fin plus que je n'ai aimé la fin de mon livre, a dit Green, c'était un bon sentiment - et un petit peu ennuyant." 
VOUS NE POUVEZ PAS RESTER A L’ÉCART - 
Entre le plateau du tournage et ses engagement en ligne, l'auteur reste très occupé. Quand il n'est pas sur le plateau à plaisanter avec le casting ou à leur raconter des histoires, il est entrain d'éditer ses vidéosblogs. Green avait initialement prévu de passer une seule semaine sur le tournage à Pittsburgh mais après avoir quitté la ville, il s'est senti obligé de revenir retrouver l'équipe du film. "J'avais l'impression qu'être là-bas leur était utile et ils ont ressenti ça aussi", explique John, j'ai réalisé au cours du deuxième jour, que c'était vraiment une chose unique dans une vie". S.Woodley déclare: "L'avoir ici a indéniablement fait une différence. Quand il est parti, tout le monde ne cessait de parler de son retour."
SUR LE TOURNAGE - Film et Télévision 
Un après-midi, John Green s'est installé dans sa chaise de tournage pour regarder Laura Dern et Sam Tramm qui incarnent les parents d'Hazel, qui se préparaient pour tourner une scène essentielle. Leur fille a du mal à respirer et ils croient alors que celle ci va disparaître. Les deux parents se préparent à lui dire au revoir. "Après cette scène, je serai beaucoup plus détendu à propos du reste du film", dit Green au réalisateur Josh Boone, qui filme un gros plan sur Dern et Trammell. 
Dern se penche vers la caméra, conseille à sa fille de se laisser aller. Luttant contre une attaque, Dern s'éloigne, enfouit sa tête contre la poitrine de Trammell et déclare: "Je ne vais plus être une maman, pleure t-elle, je ne vais plus être une maman.". John Green couvre ses yeux, des larmes coulant sur ses joues et enfin, il parle: "Je ne suis plus du tout inquiet."'



Enregistrer un commentaire

0 Commentaires