Advertisement

Main Ad

Les princes charmants n'existent pas, Maïa Brami


Sortie le 3 Avril 2014

"Cher voisin,  J’ai trouvé cette lettre qui semble vous appartenir. Je me permets de vous la retourner. 
Pas trace de votre corps écrasé dans la cour! Vous avez été bien avisé de jeter seulement la lettre. 
Après tout, l’amour pourrait frapper à nouveau à votre porte. 
Rien de pire qu’un chagrin d’amour ou peut-être si… ne jamais en avoir vécu aucun? 
Prompts rétablissements. Votre voisine du 34, 1er étage. Nora C."

A quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse. 
Elle reçoit une lettre de rupture adressée à son voisin, un dénommé Rodrigue. 
Elle lui renvoie. Il lui répond. De lettres en lettres, ils deviennent intimes. 
Nora ne peut s'empêcher de rêver à une histoire d'amour avec Rodrigue. 
Mais la réalité peut-elle être aussi belle que son imagination ?

MA CHRONIQUE

Encore une fois, je remercie grandement les éditions Nathan pour cet envoi. J'ai souri en découvrant le titre de ce roman lors de sa réception parce que c'est typiquement le genre de phrase que je clame ici et là. Puis j'ai découvert le résumé qui laissait penser que cette lecture serait divertissante et légère à la fois alors ayant un petit peu de temps devant moi, je l'ai lu. 
Nora est une jeune fille de quinze ans, collégienne unique en son genre et qui a des convictions et une idéologie qui diffèrent des autres jeunes de son âge. Elle voue un véritable culte à l'actrice Ava Gardner qu'elle prend pour modèle, se passionne pour les vieux films, la cuisine et est surtout une passionnée d'écriture. Mais en creusant un peu, on se rend compte que Nora est une jeune fille timide et attendrissante par sa manière d'être mais qui a de nombreux complexes vis à vis de son corps, tant elle est formatée par les médias et l'image de la fille parfaite que ces derniers ne cessent de véhiculer. On prend rapidement conscience que Nora rêve de ressembler à son idole Ava et admire sa meilleure amie, Julie, qui elle, a un corps de rêve et un petit ami, qui est drôle et extravertie. Tout le contraire de notre héroïne.  
Puis un jour, elle tombe par hasard sur une lettre de rupture adressée à son voisin, un dénommé Rodrigue. Elle prend la décision de la lui rendre et c'est alors qu'elle se décide par la même occasion à lui écrire et contre toute attente, ce dernier finit par lui répondre.  S'ensuit alors un échange entre les deux. Nora, qui est une grande romantique prend plaisir à écrire de longues lettres à ce cher inconnu. Lui commence aussi petit à petit à se confier, à parler de sa vie, de ses envies mais aussi de ses craintes, de sa passion pour le Piano qu'il pratique à la perfection et des problèmes relationnels de ses parents. J'ai aimé lire les lettres, surtout celles de Rodrigue que je trouvais vraies. J'ai été agacée par Nora à plusieurs reprises, je dois l'avouer. Rodrigue a envie de la voir en vrai, de la rencontrer, d'échanger et de construire ainsi une vraie relation. Il a envie de quelque chose de réel alors que Nora, elle, se défile constamment, elle se cherche des excuses pour éviter la confrontation. La confrontation avec la réalité .Elle vit dans sa bulle, celle qu'elle s'est construite, celle qui l'a protège, elle. Même si au début, j'ai été frustrée et agacée par son comportement, on se retrouve rapidement à comprendre son point vue et c'est là que l'auteur excelle en ajoutant une dimension plus complexe à une simple histoire d'amour qui née au travers d'une correspondance écrite entre deux jeunes voisins: celle liée aux questionnements permanents des jeunes - mais pas seulement - quand aux rapports qu'ils entretiennent avec autrui et surtout, avec eux mêmes.  
En résumé, ce roman est une lecture qui se veut volontairement légère mais qui apporte un complément plus que nécessaire en abordant différents thèmes comme l'anorexie par exemple ou la critique de certains réseaux sociaux et l'ampleur que peuvent avoir les nouvelles technologies aujourd'hui. Quelques clics, pouvant détruire la réputation d'un individu. J'ai tout particulièrement adoré les personnages de Rodrigue et Julie, cette dernière étant très enjouée et extravertie.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires