Advertisement

Main Ad

Les Films de Noel | | Home Alone

MAMAN J'AI RATÉ L'AVION 
Réalisé par Chris Columbus
(1990)
La famille McCallister s'embarque pour Paris pour y passer les fêtes de Noël. Seulement voilà: à bord de l'avion, Peter et Kate McCallister s'aperçoivent qu'ils ont laissé chez eux le plus jeune de leurs fils ; Kevin, âgé de seulement huit ans, chétif, insouciant, effrayé (particulièrement par son voisin le mystérieux Père Marley), mais aussi intelligent et débrouillard. Alors que sa famille tente de faire quelque chose depuis Paris et que sa mère tente tout ce qu'elle peut pour retourner auprès de lui, Kevin, de son côté, est fort content de s'être débarrassé de sa famille, laquelle lui tape souvent sur les nerfs et le met parfois à l'écart en raison de sa position de benjamin. Il goûte alors à une vie tranquille, faisant lui-même les courses et se croyant définitivement seul ; mais il ne sait pas que deux cambrioleurs ont prévu de vider la maison le jour de Noël. Il finit tout de même par connaître l'existence de cette inquiétante vérité et devra déjouer les plans de ces deux individus pour protéger sa maison.


Qu'importe l'âge que vous avez, qu'importe l'endroit où vous vivez, il est impossible que vous soyez passé à coté de CE film. C'est un classique. Il est rediffusé régulièrement  à la TV et ce, généralement au cours du mois de Décembre et je suis prête à parier qu'une vieille VHS de ce film traîne encore dans l'un de vos placards - je plaide coupable, j'ai moi-même une cassette dans mes affaires que je regardais en boucle enfant. C'est donc inévitable que ce film se retrouve en tête de la liste des films de Noel que je préfère. Home Alone est un film culte et même si j'ai beau le connaître par cœur (I’m gonna give you to the count of 10, to get your ugly, yellow, no-good keister off my property, before I pump your guts full of lead! One...Two...Ten !). Je sais que ce film n'est pas très réaliste (sérieusement, qui peut oublier son enfant en partant en vacances ?) mais je m'en moque royalement. Ce film a marqué mon enfance. J'ai l'impression de le connaître depuis toujours, et je me souviens avoir en secret, rêvé de me retrouver dans cette situation: être seule à la maison et pouvoir faire tout ce que je veux. Pouvoir dévorer des pizzas en longueur de journée en regardant des films en boucle tout en empêchant des cambrioleurs de venir dérober vos biens? Le rêve pour tout gosse de huit ans. Et Chris Columbus, à qui l'on doit notamment la réalisation des deux premières adaptations des romans Harry Potter, a retranscrit ce rêve à l'écran. C'est idéal pour retrouver son âme d'enfant. Surtout en cette période.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires