Advertisement

Main Ad

Pamphlet contre un vampire de Sophie Jomain


 On dit que le vampire n'est ni mort, ni vivant. Ça veut dire quoi, précisément ? 
Eh bien, qu'il s'agit en réalité d'un vieux croûton dans la peau d'un jeune homme éternel. 
Mmm... ça non plus, ça ne me fait pas rêver. C'est un peu comme si on vous livrait une Porsche rutilante, 
mais que le moteur soit celui d'une vieille Deudeuche. Merci du cadeau ! Sans compter qu'être immortel doit
 faire de lui quelqu'un de très enflé, prétentieux et arrogant au possible. Car s'il a un peu de jugeote, 
il n'aura pas passé son temps à draguer des jeunes femmes de cent ou deux cents ans ses cadettes, 
il se sera cultivé un brin, aura appris plusieurs langues, plusieurs métiers. C'est bien, certes... mais du coup, 
il en sera devenu extrêmement pénible. Genre « Tais-toi, j'ai forcément raison. ."

S'il y a bien un truc qui m'agace, ce sont les romans à l eau de rose sauce vampire. Mais qu ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d opérette ? Ça ne tourne vraiment pas rond chez elles et ça commence à bien faire ; il est grand temps de rétablir la vérité : les vampires n existent pas. Comment ça, « et s ils existent ? » ? Eh bien, s ils existent, je vais m occuper de leur refaire le portrait, ça changera ! Je vais jeter sur mon blog un pamphlet ; un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire un garçon aussi mignon qu effrayant décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Sauf que mon petit doigt me dit que je risque de le regretter...

MA CHRONIQUE

Il y a quelques temps, je m'étais fait la promesse de ne plus lire de livres traitant des vampires. Après en avoir lu des tonnes et des tonnes en passant des classiques comme les œuvres emblématiques Dracula de Bram Stoker ou encore Lestat le Vampire d'Anne Rice à des romans plus modernes comme Vampire diaries de L.J Smith, Vampire Academy de Richelle Mead ou encore la saga Twilight de Stephenie Meyer (oui, oui celle-ci même), j'en ai eu marre. Vraiment marre. En première, j'avais même fait un travail de recherche sur les vampires pour mon TPE dans lequel je comparais les vampires classiques aux vampires "modernes". Oui je ne supportais plus l'image que la littérature et le cinéma avaient donnés aux vampires les transformant en personnes innocentes alors qu'on sait tous qu'ils sont à la base des êtres assoiffés de sang n'ayant aucune once de pitié. J'étais définitivement exaspérée. Je ne voulais plus en entendre parler et c'est là que j'ai découvert Pamphlet contre un vampire de Sophie Jomain.

Pamphlet contre un vampire est un roman qui va à l'encontre de tous les romans jeunesse mettant en scène des vampires que l'on a pu lire ces dernières années. Et je pense qu'il suffit de lire le résumé pour le deviner. Et c'est pour cette raison que j'ai été attiré par ce roman, que j'ai eu envie de le lire et de le découvrir. C'était ma manière de renouer avec les vampires avec le sourire. 

Satine est une jeune adolescente qui fait son entrée en Terminale. Passionnée de danse depuis sa plus tendre enfance, elle est malheureusement contrainte de ne plus pratiquer sa grande passion après avoir fait une mauvaise chute à cheval, immobilisant sa jambe dans un plâtre pour plusieurs mois. Passant ses vacances en Allemagne chez son père et s'ennuyant terriblement, elle se décide un beau jour à écrire un Pamphlet. Un pamphlet contre les vampires. Sa meilleure amie, Carla ayant en effet fait une dépression à cause de sa passion pour les romans des vampires qui a fini par être trop agrandissante dans son quotidien, Satine a eu l'idée d'écrire ce Pamphlet sur un blog (que vous pouvez d'ailleurs consulter en cliquant-ici) Dans ce dernier, elle clame haut et fort son aversion pour cette créature immonde, le tout en démontant tous les arguments qui sont censés nous donner envie d'approcher le Vampire et ce avec une pointe d'humour plus qu'agréable - d'ailleurs, j'ai adoré le personnage de Satine, elle est si différente des personnages féminins que l'on croise habituellement dans les romans de vampires, elle est drôle et intelligente et n'a rien de l'héroïne stupide qui s'entiche du vampire parfait. Lorsqu'elle fait sa rentrée au lycée, elle ne s'attend pas du tout à ce son Pamphlet soit connu de tous ce qui est pourtant le cas !

Sa vie est en effet bouleversée par ce pamphlet. Elle est certes, félicité par une majeure partie d'élèves ayant aimés ce qu'elle a écrit mais certains ne voient pas d'un bon oeil ce pamphlet et commencent à la persécuter en dégradant son casier ou à lui lançant des piques à tout bout de champ mais également en la menaçant. Une certaine bande d'élèves dont fait en autres parti Marc Seti - qui représente tout ce que l'on peut détester, il est arrogant, violent et manipulateur - et Hugo Rivoire, qui malgré son apparence plus qu'attirante inspire à Satine un vrai danger. Celui ci ne cesse d'insister et de répéter à Satine de supprimer son Pamphlet de son blog ce qu'elle refuse. Elle ne comprend pas cette insistance et cela ne fait que renforcer de désir d'aller à l'encontre ces derniers....Mais n'est-elle pas en danger? Ce pamphlet n'a t-il pas déclencher plus que des railleries et des menaces au sein de son lycée?

Je ne vais pas dévoiler toute l'intrigue de ce roman mais vraiment, ce fut une lecture plus qu'agréable et tellement drôle par certains moments! Je remercie les Editions Rebelle pour cette sublime découverte et j'ai hâte de pouvoir rapidement lire d'autres romans de l'auteur ! D'ailleurs, Pamphlet contre un vampire est le premier tome d'une trilogie. Les autres tomes n'ont pour l'instant pas encore été publiées.


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires