Advertisement

Main Ad

Le démon aux mille visages, Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas


" Mes propos vous paraissent sûrement obscurs. Rassurez-vous. 
Prenez le temps de lire mon manuscrit jusqu'au bout.
Après seulement, vous comprendrez.
Vous comprendrez où vous êtes.
Et vous comprendrez la responsabilité énorme, terrible, qui pèse sur vos épaules."

« Je m’appelle Calixte Beauchamp. Si vous me lisez, c’est que je suis… passé de l’autre côté. J’ignore qui vous êtes. Peu importe, d’ailleurs. Ce qui est important, c’est que vous lisiez mon manuscrit. Après, seulement, vous comprendrez. Vous comprendrez où vous êtes. Et vous comprendrez la responsabilité énorme, terrible, qui pèse désormais sur vos épaules... À présent, vous faites partie de l’histoire. »

MA CHRONIQUE

Je n'étais pas familière avec la saga Strom avant de lire ce roman. J'en avais certes déjà entendu parler mais je ne l'avais pas jamais lu - chose à laquelle je vais, croyez-moi, vite remédier tant Le Démon aux Mille Visages m'a plu.

Le Démon aux Mille Visages, ou du moins, les faits dans relatés dans celui-ci se déroulent entre le deuxième et le troisième tome de la trilogie et mettent en avant la face cachée de Strom mais on peut aisément comprendre tous les événements et l'intrigue du Démon aux Mille Visages sans l'avoir lu - ce qui a été mon cas.

Le roman débute avec Jerry Loft, un riche producteur américain qui emménage avec sa nouvelle et jeune épouse dans un hôtel particulier à Paris, très proche du Louvre. Alors qu'il est en plein travaux d'aménagement de sa cave qu'il souhaite transformer en salle de projection privée, il remarque la présence d'une porte murée. Décidé à découvrir ce qui s'y cache derrière, il s'arme d'une masse et abat la cloison en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Là, il découvre une pièce dans laquelle se trouvent simplement un armoire emplie de vieux manuscrits d'auteurs célèbres, un miroir et un pupitre. Ainsi qu'une porte verrouillée. Son regard tombe ensuite sur le pupitre, sur lequel est posé un cahier manuscrit de la main de l'ancien propriétaire des lieux - Calixte Beauchamps. Tout comme Jerry, à peine ai je commencé la lecture de ce manuscrit - que Calixte a appelé Mémoires d'Outre-Monde - que j'étais déjà captivé, fasciné même par cet univers. L'histoire en elle-même est si intrigante que j'ai été incapable d'arrêter ma lecture avant d'avoir lu la toute dernière page.

Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas nous livrent là un roman à la hauteur de mes espérances mêlant Histoire et Littérature, fantastique et...Science. Car oui, Calixte est un spécialiste du cerveau et a fait des études dans ce domaine. Ayant moi-même étudié la Neurosciences au cours de mes études de Psychologie, je dois dire que c'était plus intéressant comme approche et très compréhensible d'ailleurs - même pour quelqu'un qui, comme moi, a plutôt du mal avec le sujet. J'ai tout particulièrement aimé les références littéraires glissées ici et là dans le roman. 

Pour conclure, ce fut une lecture vraiment passionnante et j'ai hâte de dévorer la saga Strom ! Encore un grand merci à l'équipe de Lire en Live et des Editions Nathan pour cette belle découverte.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires