Advertisement

Main Ad

Ever Dark, Veronica Rossi


" Perry s'allongea sur le lit, exhala un long soupir et contempla les solives du plafond. Il avait pris l'habitude 
d'y résister, mais pour une fois, il céda à la fascination du souvenir, et se remémora Aria dans ses bras, 
juste avant la Cérémonie du Marquage. Il avait deviné qu'elle avait soigné Butter, la jument car elle sentait 
le cheval. Elle avait éclaté de rire en lui rétorquant que décidément rien ne lui échappait. 
Et il avait répondu "Si, Toi. Tout le temps." La réponse demeurait inchangée. Il avait beau
s'interdire d'y penser, Aria lui avait échappé une fois de plus. Et elle lui manquait. Toujours."

Après leur séparation forcée, Aria et Perry laissent éclater leur passion au grand jour. Ils doivent pourtant se rendre à l’évidence : la tribu de Perry n’accepte pas la présence d’Aria, une Sédentaire. Aria décide alors de rejoindre seule la tribu des Cornans. La route est dangereuse mais, là-bas, la jeune fille pourra obtenir des informations sur le Calme Bleu, le seul endroit où l’Ether ne frappe pas, laissant aux hommes une chance de survie.

MA CHRONIQUE

Attention Risque de Spoilers pour les personnes n'ayant pas lu Never Sky

Voilà un an que je me languissais de cet univers qu'est celui imaginé par Veronica Rossi au travers de sa dystopie. J'ai littéralement dévoré le premier tome des aventures de Perry et Aria l'été dernier et cette lecture avait été un véritable coup de coeur pour moi et j'attendais avec impatience le moment où je pourrais me replonger dans celui-ci. Ainsi, l y a quelques jours, lorsque j'ai reçu les épreuves non-corrigées du deuxième tome de la trilogie par les Editions Nathan que je remercie d'ailleurs infiniment, j'ai immédiatement attaqué ma lecture.

   Ever Dark reprend exactement là au moment où l'histoire s'était achevée dans Never Sky avec les retrouvailles à venir entre Aria et Perry qui ne se sont pas vus depuis leur séparation il y a de cela plusieurs mois plus tôt. Les choses sont différentes aujourd'hui. Perry est en effet devenu le Seigneur de Sang des Littorans et Aria quand à elle n'est plus la jeune sédentaire douce et innocente, effrayée par le Monde Extérieur qu'elle était au début du premier tome. Elle porte en elle la lourde tâche de découvrir l'endroit où se trouve le Calme Bleu, endroit qui est le seul lieu à l'abri de l'Ether dont la puissance et la dangerosité ne cessent d’accroître et dont l'emplacement reste à ce jour inconnu pour tous. 

Les réjouissances sont donc de courte durée pour nos deux héros qui ne peuvent en effet pas profiter pleinement de leurs retrouvailles. Perry est à présent un Seigneur de Sang et Aria reste une sédentaire bien que son père soit un Audile ce qui au travers des regards des autres - Les Littorans donc - est une relation impossible et vouée à l'échec.  La Romance n'est pas mise de côté pour autant dans ce tome mais elle est traitée de façon légère bien qu'elle n'en reste pas moins puissante et laisse davantage place à de l'action ce que j'ai beaucoup aimé. Le récit de ce deuxième tome est en effet rythmé par une succession d’événements qui ne cessent de s’enchaîner les uns après les autres ce qui donne un nouveau souffle à la trilogie.  

Les personnages que l'on a quitté dans Never Sky sont différents ici, ils ont évolués et ont acquis plus de maturé. Perry tente tant bien que mal de porter son titre de Seigneur de Sang bien que ce soit un fardeau extrêmement lourd à porter pour lui car il doit chaque jour prouver qu'il mérite son titre tout en essayant de maintenir sa tribu en vie et unie ce qui est loin d'être évident car les temps sont difficiles. Aria quand à elle, de passage dans le village des Littorans doit supporter le mépris et les insultes de ces derniers qui la rejettent car elle est une sédentaire. Heureusement Aria peut toujours compter sur le soutien de Roar. C'est un des personnages que j'aime le plus et on le découvre encore mieux dans ce tome et la relation amicale qu'il a noué avec Aria est belle et touchante. Roar est attentionné, doux et drôle. Ever Dark nous permet également de faire enfin la connaissance de la sœur de Perry, Liv dont Roar est amoureux depuis leur tendre enfance. On prend le temps de la découvrir et de voir le regard qu'elle porte sur sa vie, sur Perry, sur sa tribu et on sur sa relation avec Roar, elle qui est dans une situation plus ce que compromise - elle est en effet promise à Sable, Seigneur des Cornans depuis que son frère aîné Vale, l'a vendu à celui-ci. 

Ever Dark est un roman à la hauteur du premier tome et j'ajouterai d'ailleurs qu'il est même encore meilleur que son prédécesseur car Veronica Rossi a pris le temps de développer ses personnages et son univers en nous donnant un aperçu très complet du Monde Extérieur, des tribus et de l'histoire de cette césure entre le Monde des Capsules dans lequel les Sédentaires vivent et le Monde Extérieur plus hostile et peuplé de Tribus, ce qui m'avait manqué dans Never Sky, apportant des réponses aux questions que je posais. J'ai déjà hâte de dévorer le troisième et ultime tome de la saga. 

Couvertures américaines des trois tomes
Into the Still Blue sort en Janvier prochain aux USA

Couvertures françaises des tomes 1 & 2

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires