Advertisement

Main Ad

19 Lunes, Kami Garcia & Margaret Stohl


Je veux être avec Lena, je veux vivre, je veux aller au cinoche et me gaver de pop-corn jusqu'à en être malade, 
je veux foncer au volant et récolter une amende pour excès de vitesse, je veux être amoureux de ma copine au point de me conduire comme un crétin tous les jours jusqu'à la fin de ma vie "

Au lendemain des terribles événements de la Dix-huitième Lune, Ethan n’a plus qu’une idée en tête : trouver le moyen de retourner auprès de Lena et de ceux qu’il aime. De retour à Gatlin, Lena fait quant à elle le serment de tenter l’impossible pour aider Ethan à revenir. Même si, pour cela, elle doit pactiser avec ses ennemis de toujours. Dans ce final renversant de la saga « 16 Lunes », Ethan et Lena devront une fois de plus lutter pour leur amour et écrire leur propre destin. La mort sera-t-elle la fin… ou le commencement ?


MA CHRONIQUE


Attention Risque de Spoilers

Bon je vais essayer de rédiger un avis pour cet ultime tome même si c'est celui qui sera le plus difficile à écrire. J'ai lu le roman le jour de sa sortie mais je n'ai pas encore les idées très claires pour pouvoir écrire mon avis correctement. Je suis encore dans le flou, mes pensées étant tournées vers Gatlin et il est très douloureux de se dire que j'ai déjà terminé de lire cette saga que j'aime tant. Je suis triste et heureuse à la fois. J'ai tellement attendu ce tome que maintenant que je l'ai lu, je ne sais pas par où commencer pour pouvoir donner mon avis. La fin d'une saga est toujours difficile à lire alors quand c'est une de vos sagas préférées, ça l'est encore plus. Mettre un terme à quelque chose que vous aimez plus que tout est terrible. Mais revenons en au roman en lui-même. Quand j'ai eu mon exemplaire de 19 Lunes dans les mains pour la première fois, ce qui m'a immédiatement frapper c'est l'épaisseur de celui-ci. C'est le roman le plus court de toute la saga - le roman ne dépasse pas les 450 pages - ce que j'ai trouvé surprenant car généralement, le dernier tome d'une saga est toujours le plus long - du moins pas le moins long. Le roman diffère de ses précédents car il est divisé en trois parties distinctes - dont une du point de vue de Lena ce qui m'avait manquer dans les trois autres tomes. Dans le Livre I, on retrouve Ethan après sa chute du Château d'Eau dans l'Autre Monde. Malgré l'absence d'action dans l'intrigue de cette partie, j'ai beaucoup aimé celle-ci. C'était plus, ici, axé sur le côté psychologique, on voyait ce qu'Ethan ressentait, la frustration et la colère de ne pas être avec Lena à Gatlin, de ne pas avoir eu le temps de vivre tout simplement. D'ailleurs, une citation d'Ethan que j'ai adoré c'est la suivante :" Je veux être avec Lena, je veux vivre, je veux aller au cinoche et me gaver de pop-corn jusqu'à en être malade, je veux foncer au volant et récolter une amende pour excès de vitesse, je veux être amoureux de ma copine au point de me conduire comme un crétin tous les jours jusqu'à la fin de ma vie." On prend conscience que Lena est une partie d'Ethan et Ethan, une partie d'elle ce que j'ai trouvé tellement romantique et adorable ! Dans l'Autre Monde, Ethan retrouve sa mère. Je m'y attendais un peu mais j'ai été très heureuse d'avoir enfin un véritable aperçu de la mère de notre héros via des dialogues notamment, ça m'avait manquer dans les autres tomes. Donc dans cette partie, il tente de trouver par tous les moyens, une solution qui l'aiderait à rentrer chez lui, il se sent impuissant mais ne cesse d'y croire, il arrive à retourner à Gatlin, à voir Lena et les autres mais sans que eux, ne puissent le voir. C'était très frustrant, en lisant j'envie de leur crier d'ouvrir les yeux et de leur dire "Bon sang, mais Ethan est là!". J'ai trouvé très émouvant le moment où Amma réalise qu'il est présent, qu'Ethan est près d'elle. Amma était très différente dans ce tome là, on voyait qu'elle était extrêmement affecté par la disparition d'Ethan et elle paraissait plus vulnérable à nos yeux, elle qui d'ordinaire est si forte ! C'était vraiment émouvant !    

Dans la deuxième partie qui est surement ma préférée, on découvre le point de vue de Lena. Elle est convaincue qu'Ethan n'est pas mort mais seulement "coincé quelque part". Elle est d'ailleurs la seule a vraiment clamé haut et fort qu'elle fera tout pour le ramener. Elle n'accepte pas sa disparition, elle sait qu'il est là et qu'il finira par la rejoindre. Link quand à lui est dans le déni complet, il refuse de penser que son ami est mort mais en même temps, il a du mal à comprendre où il peut être. Il protège Lena, la suit en permanence car il se sent responsable d'elle vu qu'Ethan n'est plus là et c'est un point que j'ai adoré dans l'histoire: Voir que Link n'est pas seulement le meilleur ami d'Ethan mais aussi celui de Lena maintenant. Dans cette partie du roman, on retrouve beaucoup de personnages qu'on avait pas encore vu dans le premier livre - normal me direz vous vu qu'Ethan est dans l'Autre Monde - tel que Macon, Marian, John, Liv, Ridley...Ils m'avaient manquer ! Ils forment tous une équipe soudée dont le but est de faire revenir Ethan à Gatlin. Il n'y a plus d'animosité entre Lena et Liv, Ridley est de retour en ville, toujours Ténèbres certes mais elle a toujours cette part en elle qui aime Lena et les autres - oui quand je dis les autres, je parle surtout de Link. Les scènes entre ces deux me font toujours autant rire. Ils s'aiment mais ne se l'admettent pas alors ils préfèrent se chamailler et jouer au chat et à la souris même si à l'inverse des autres romans, on voit vraiment que Rid aime son incube. Peut être est ce à cause du fait que c'est du point de vue de Lena qu'on entrevoit les scènes entre les deux - c'est une fille, elle remarque évidemment un tas de choses que les garçons eux, prennent pour des détails insignifiants. Ils se mettent ainsi tous en quête du Livres des Lunes, car c'est ce qu'Ethan a réclamé pour pouvoir parvenir à revenir. On revoit aussi Geneviève dans ce roman, ça m'a fait sourire. Le Livre des Lunes, Geneviève...C'est un peu comme si les auteurs refermaient la boucle avec un tas d'allusions au premier tome par où tout a commencé...C'est des petites choses comme ça qui nous font prendre conscience que c'est vraiment l'ultime tome. Déchirant.

Vient ensuite la troisième et dernière partie. On retrouve Ethan où on l'avait laisser. Les évènement se succèdent un peu trop rapidement ici ce que j'ai trouvé dommage mais ça reste toujours très intéressant. Dans cette partie, on revoit encore une fois des personnages des précédents tomes comme Sarafine ou encore Ethan Carter Wate. J'ai eu beaucoup de peine pour ces deux personnages du moins, surtout pour l'ancêtre d'Ethan. Il a une triste fin, il a vécu une histoire d'amour qui s'est achevée d'une manière réellement tragique. Sarafine, disons qu'elle était toujours aussi malveillante mais plus vulnérable du fait de sa condition dans l'Autre Monde - elle est aveugle. Même si elle s'est en quelque sorte sacrifiée pour Ethan mais en laissant penser que c'était pour des mauvaises raisons, je pense qu'en un sens, il est bien de ce dire, qu'une infime partie d'elle désirer qu'il retourne auprès de sa fille. Ces dernières pages ont été les plus terribles pour moi car un personnage emblématique décède ici. J'avais deviner que ce personnage allait mourir mais j'espérais secrètement me tromper. Quand Macon meurt dans 16 Lunes, j'avais été anéantie mais là, c'était encore pire. Je ne voulais pas que ça arrive. J'ai toujours pensé que la plus belle forme d'amour est la sacrifice. Et c'est le cas dans ce roman. Un sacrifice pour sauver une vie, pour qu'Ethan puisse vivre. Pour qu'il puisse avoir une longue vie auprès des personnes qu'il aime même si certains comme sa mère ne seront pas avec lui pour partager ces moments de joie. 

Après avoir lu la toute dernière page, je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer car j'ai vraiment pris conscience en lisant les remerciements des auteurs que c'était vraiment terminé. Que la saga des Lunes était finie. Jusqu'à présent, j'étais moi aussi dans le déni complet mais une fois mon exemplaire de 19 Lunes fermé, j'en ai pris conscience. Dire adieu à une saga que j'aime autant est quelque chose de difficile voir d'impossible. Penser qu'on ne lira plus les aventures d'Ethan et ses amis, qu'on ne retrouvera plus l'univers des Enchanteurs, qu'on ne reverra plus Gatlin, me brise le coeur. Mais j'ai passé quatre années fabuleuse grâce aux plumes de deux personnes extraordinaires, adorables et merveilleuses. Je ne remercierais jamais assez Kami et Margaret pour les joies que m'a apporté cette saga. On a pas eu d'épilogue sur l'avenir de nos héros ce que je trouve parfait car je ne suis pas fan des formules comme Dix ans après, ils sont mariés et ont pleins d'enfants parce qu'entre la fin d'un roman et son épilogue, j'ai toujours l'impression qu'il me manque une partie sur ce qui s'est passé entre ces deux mais je suis rassurée ici, car ce n'est pas le cas. On présume qu'ils seront heureux, et ce sera surement le cas. Ce qui est parfait. Gatlin, I will Miss you

Enregistrer un commentaire

1 Commentaires

  1. Très belle chronique <3

    Cette saga est vraiment Merveilleuse, magique et magnifique <3

    RépondreSupprimer