Advertisement

Main Ad

18 Lunes, Kami Garcia & Margaret Stohl




Nous ne songions qu'à une seule chose. Je t'aime. 
Nous avons compté les heures, les minutes, les secondes. Toutes nous fuyaient." "

Ethan Wate pensait qu'il s'habituait aux étranges et invraisemblables événements qui se déroulaient à Gatlin, sa petite ville du Sud des États-Unis. Mais maintenant que lui et Lena sont rentrés, les mots « étrange » et « invraisemblable » ont pris un sens nouveau. Des essaims de sauterelles, une chaleur record et des tempêtes dévastatrices ravagent Gatlin comme Ethan et Lena lutte pour comprendre les conséquences de son choix. Même la famille de puissants Enchanteurs de Lena en est affectée – et leurs pouvoirs commencent à s'en ressentir. Plus le temps passe, plus une question se pose : Qu'est-ce – ou qui – devra être sacrifié pour sauver Gatlin ? Pour Ethan, le chaos est une distraction effrayante mais bienvenue. Il est de nouveau hanté par ses rêves, mais cette fois il n'y a plus Lena – et tout ce qui l'obsède le suit hors de ses songes dans la réalité. Pire que ça, Ethan perd progressivement des parts de lui – oubli de noms, de numéros de téléphones, même de souvenirs. Il ne comprend pas ce qui se passe, et la plupart du temps il est trop apeuré pour demander. Parfois il n'y a pas qu'une réponse ou qu'un seul choix. Parfois on ne peut retourner en arrière. Et cette fois, il n'y aura pas de fin heureuse.


MA CHRONIQUE


Après avoir lu 17 Lunes, j'étais frustrée parce que je ne désirais qu'une chose: Connaitre la suite. Et c'est une chose à laquelle nous avons été habitués depuis 16 Lunes. Une fin qui nous donne énormément envie de lire le roman suivant ainsi qu'une longue année d'attente avant de pouvoir mettre la main sur celui ci. Donc autant vous dire, que lorsque j'ai eu 18 Lunes le jour de sa sortie, je me suis lancée dans ma lecture et je l'ai lu d'une traite. Le roman débute en Septembre, après l'été. L'ambiance est un tantinet différente des autres tomes car on sent une menace qui ne fait que grandir au fil de pages mais on ne parvient pas réellement à savoir ce qu'elle représente et quand elle frappera. Ethan et Lena forme à nouveau un couple uni et extrêmement proche, comme si les évènements passés n'avaient pas eu lieu. Mais malgré ces retrouvailles entre nos deux héros, on sent que quelque chose ne va pas. Ce n'est pas dans leur couple mais plutôt l'atmosphère en elle même qui se fait apaisante, lourde. On craint à tout moment qu'un évènement dramatique frappe la petite bourgade de Gatlin à tout moment. Vous l'aurez compris, ce tome est encore plus mature que les précédents car on prend conscience de la gravité des choses. Revenons en aux personnages. Ethan ne cesse de faire des rêves inexplicables, qui le trouble au plus au point et on remarque un net changement chez lui. Il est beaucoup plus sérieux que dans les deux autres tomes et on voit à quel point il est inquiet. Sa personnalité et son comportement aussi changent mais il n'en reste pas moins le Ethan que nous adorons, l'adolescent attachant, totalement épris de Lena, prêt à tout faire pour elle même si une ombre grandissante pèse sur eux. Lena quand à elle, est redevenue, la fille que j'adorais dans 16 Lunes. Son comportement dans le tome précédent m'avait quelque peu agacé, même si j'en comprenais les raisons alors j'étais très contente de la retrouver dans 18 Lunes. Les deux personnages qui ont été frappés le plus par le changement sont Link et Ridley. La fin de 17 Lunes, nous avait laisser avec un Link qui allait se transformer en Incube et une Ridley, totalement dénuée de pouvoir. On s'imaginait donc que l'évolution de ces deux personnages allait être extrêmement intéressante et c'est le cas ! (Au passage, j'ai beaucoup regretté l'absence de la nouvelle Dream Dark en bonus dans ce roman, car pour l'avoir lu en anglais, c'est vraiment une nouvelle intéressante tout particulièrement pour les fans de Link.) Le nouvel incube accepte bien son nouveau statut. Son corps a changé et ne laisse personne indifférent - les filles surtout mais il reste le Link, meilleur ami d'Ethan, celui qui nous fait rire et qui en pince toujours autant pour Ridley. En parlant de celle-ci, et bien, elle m'a fait de la peine, au début. Dénuée de tout pouvoir, elle a l'impression de n'être qu'une coquille vide et se voit contrainte par son oncle, d'aller au lycée. Je craignais que Ridley ne soit plus LA Ridley mais ne vous inquiétez pas, elle reste la piquante cousine de Lena, toujours prête pour s'amuser même si on commence a entrevoir au travers de son comportement, qu'elle est aussi une jeune fille qui peut nourrir des sentiments à l'égard de Link. La relation entre elle et Link évolue sans évoluer réellement. On voit que Link est vraiment amoureux d'elle et j'ai beaucoup aimé les scènes où Ridley piquait une véritable colère, - et c'est le moins que l'on puisse dire - lorsqu'elle le voyait en compagnie d'une autre fille. C'était juste excellent. C'était ce genre de petits moments qui parviennent un peu à relâcher cette tension que l'on ressent au travers de notre lecture. J'avais peur que Liv ne soit plus là mais au contraire, elle est présente dans le roman et j'ai tout particulièrement adoré les scènes de pique entre elle et Lena - celle ci étant jalouse de l'amitié que son petit ami a lié au cours du tome précédent avec elle. Je suis rassurée que le "triangle amoureux" entre ces trois là soit brisé au cours de ce tome, et très contente pour Liv qui a trouvé quelqu'un a la hauteur pour elle - je vous laisse deviner qui. Pour continuer avec les personnages, Amma semble se rapprocher de la magie noire et on ne comprendre la raison qu'à la fin du roman, Macon reste le Macon que l'on admire tant même si son personnage ne cesse d'évoluer - les événements antérieurs ayant eu des répercussions sur celui-ci et Marian, quand à elle, doit être juger car, comme vous le savez, elle a enfreint les règles. Des trois tomes, celui ci est celui dont la fin m'a le plus bouleversée. Déjà dans 16 Lunes, j'avais été complètement sous le choc pendant un moment avec le décès de Macon mais là...Comment l'expliquer? Je ne l'avais pas vu venir. Disons que je savais qu'il se passait quelque chose autour d'un personnage en particulier, je savais que la fin allait me surprendre car c'est toujours le cas, mais là, c'était différent. J'en ai eu le coeur brisé. Les évènements précédant LE moment final, sont beaux mais tellement déchirant. Je suis restée silencieuse un long moment après avoir lu 18 Lunes. Je ne cessais de me poser des questions, me demandant ce qu'il adviendrait des personnages, de Gatlin et de l'univers des enchanteurs par la suite... 18 Lunes c'est le chaos - comme quoi les auteurs ont bien choisi leur tire (Beautiful Chaos) et je crois que de toutes les attentes entre chacun des romans, celle ci sera la plus difficile et la plus longue pour moi comme pour beaucoup d'autres. Encore une fois, la plume des auteurs est parvenue à me conquérir et je sens que je vais beaucoup pleurer en lisant l'ultime tome de cette saga qui m'aura bercé de mes 16 ans à mes 19 ans.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires