Advertisement

Main Ad

Une Place à Prendre, JK Rowling



Une Place à Prendre

J'ai terminé ce roman depuis un petit moment mais je ne savais toujours pas par où commencer pour écrire ma chronique parce que cette lecture m'avait laisser confuse. Est ce que j'avais aimer? Est ce que j'avais détester? Difficile de trancher. Comme la plupart des enfants nés dans les années 90, j'ai grandi en lisant les romans de JK Rowling - est ce vraiment utile de préciser que je parle de la saga Harry Potter? Je ne pense pas car tout le monde connait JK Rowling et l'univers magique et Fascinant des Sorciers qu'elle a crée. Harry Potter est l'une de sagas que je préfère le plus, les romans font parti de ces romans qui, alors que j'étais encore en primaire, m'ont apportés le goût pour la lecture alors il est évident que j'attendais avec impatience de retrouver cet auteur.
Donc si je ne me trompe pas, cela faisait depuis 2007 que nous attendions le nouveau roman de JK. Je savais que ce ne serait pas une suite ou un roman annexe de l'univers d'Harry Potter et c'est ce que je trouvais vraiment intéressant: Voir si JK pouvait écrire un roman plus adulte et je dois dire qu'elle a su relever le pari.
 Une Place à Prendre raconte l'histoire d'une petite bourgade anglaise, Pagford qui a l'air simple et sans problèmes, une bourgade anglaise typique comme on pourrait se l'imaginer....Mais Pagford malgré ses allures dignes d'une carte-postale cache de lourds secrets et des conflits d’intérêts surgissent alors au moment du décès du notable de la ville Barry Fairbrother. En lisant le résumé du roman, je l'ai trouvé très attrayant, j'adore toutes ces histoires liées aux mystères et je me suis surprise à m'imaginer que la trame de l'histoire concernerait une sorte d'enquête digne d'Agatha Christie mais ce n'est pas vraiment ça. Il y a plusieurs détails que j'ai trouvé gênant dans ma lecture, ce n'est pas lié à la taille du roman mais plutôt aux personnages. Il y a vraiment beaucoup trop de personnages et on a tendance à s'y perdre un peu entre toutes les intrigues qui suivent l'intrigue principale à savoir lequel des personnages remplacera Barry. Dès qu'un personnage intervient, on se retrouve avec un flot de détails sur sa vie et je dois avouer, que lorsque j'interrompais ma lecture et que je la reprenais ensuite, j'avais tendance à ne plus me souvenir de certains des personnages du coup, ça m'a un peu freiné. Mais une fois que j'ai vraiment pris le temps de m'immerger dans le roman, j'ai trouvé ça intéressant.
  Malgré le fait que l'histoire centrale concerne essentiellement le désir d'occuper la place laissée par le décès de Barry dans la petite ville, il y a certaines "sous-intrigues" que j'ai beaucoup aimé. Tout d'abord, celle qui concerne l'adolescente rebelle Krystal. Quand on la voit du point de vue des autres adolescents, elle pourrait facilement nous inspirer du mépris ou de la pitié mais quand on s’intéresse vraiment à elle, on s'y attache et on commence à éprouver de l'affection et de la peine pour elle et c'est vraiment pour moi, le personnage que j'ai le plus préféré.  Elle souffre tellement et j'ai été tellement triste pour elle du début à la fin. Elle donne une image d'elle d'adolescente sure d'elle et forte alors qu'au fond, elle n'est qu'une jeune fille blessée qui n'a jamais eu droit à son lot de bonheur mais qui enchaîne les coups durs. Personne ne tente de l'aider réellement et j'ai trouvé ça horrible. C'est un des faits du roman qui pousse vraiment le lecteur à réfléchir et à s’interroger sur le monde qui l'entoure et sur les gens en particulier. On ne prend parfois pas conscience des souffrances que ressentent certaines personnes jusqu'au moment fatidique... 
Ensuite, il y a Kay, la nouvelle Assistante-Sociale qui vient d'arriver avec sa fille adolescente à Pagford pour rejoindre Gavin, un homme qu'elle croit aimer - et qui au final est un vrai imbécile qui se moque royalement d'elle mais ça, elle, elle ne s'en rend pas tellement compte, elle est dans le déni complet. Mais je l'ai trouvé adorable à certains moments. Plus généralement, concernant les différents adolescents qui interviennent que ce soit la fille de Kay Gaïa - que je n'ai pas trouvé très intéressante ou Andrew - qui vit une relation très tendue, et c'est peu dire, avec son père ou encore Fats que je n'ai vraiment pas supporté. Il est tellement égoïste et prétentieux... Il ne pense qu'à lui et ça m'a agacé, il n'y en a pas vraiment un qui sort du lot - excepté Krystal évidemment. 

Les Adultes...Disons qu'il y a énormément de conflits d’intérêts entre eux tous alors je ne les ai pas trouvé sympathiques mais seulement révoltants ! Ils sont si cruels, si cupides et parfois même si malsains que l'on se retrouve vite à les détester.

Je n'ai pas une seule fois penser au fait que je lisais un roman écrit par l'auteur d'Harry Potter, une fois emportée par l'univers fascinant de cette bourgade anglaise parfaitement décrite par JK que j'en suis venue à en avoir une image très nette dans mon esprit en le lisant, j'avais oublier que je lisais un roman de cet auteur.  Une Place à Prendre n'est certes, peut être pas le roman du siècle ou son meilleur roman mais il gagne à être connu car il nous fait réfléchir sur cette société dans laquelle on vit. Elle sait se montrer sincère et n'hésite pas à dépeindre le monde parfois un peu trop cruel dans lequel on vit. 

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires